Sorties d'albums : Semaine du 21 mars 2011

/ Actualité - écrit par nazonfly (), le 21/03/2011

Temps de lecture estimé de l'article : 5 minute(s) - 1 réaction

Je sais pas pour vous, mais cette année 2011 a des relents de 1994. Sans doute est-ce parce que Green Day ou Sound Garden sortent des lives de derrière les fagots. Mais heureusement il n'y a pas que ces sorties cette semaine, découvrez vite les autres grâce à Krinein.

Krinaute je te salue !

Cette semaine, mon petit Krinaute, il va falloir que tu planques ta vieille mémé. Parce qu'elle risque de ne pas te laisser acheter tous ces beaux CD (ou vinyls ou MP3, on n'est pas sectaires chez Krinein) que tu vois en rêve et que tu as envie de posséder. Hé oui, il y a quand même certains albums incontournables qui vont voir le jour. Du coup, choisir sur qui on va mettre le focus est à peu près une chose aussi aisée que faire découvrir Bible basher de Deicide à Christine Boutin. Alors nous allons vous parler de Green Day, des Strokes, de Soundgarden et puis aussi de Julien Doré. Et même de Chris Brown. Na !

Les ptits gars de Green Day, on les connaît depuis vachement longtemps. Depuis 1994 et l'album Dookie en réalité. Et surtout depuis la sortie du tube parmi les tubes, Basket case « Am I just paranoid, I'm just stoooooned ». Leur carrière c'est 20 ans de punk-rock, 20 ans sanctionnés par un album live d'une sobriété exemplaire puisqu'il se prénomme Awesome as fuck (ah non, pardonnez-moi, Awesome as **** selon iTunes). On vous en reparle bientôt, très bientôt !

1994, date magique s'il en est, surtout en musique, c'est aussi l'année de sortie de Superunknown de Soundgarden (et de Definitively maybe de Oasis, de Smash de The Offspring, du MTV Unplugged de Nirvana, de The downward spiral de Nine Inch Nails et même de Grace de Jeff Buckley. N'en jetez plus, s'il vous plaît!). Bref, nous nous égarons dans une triste nostalgie : il est temps de revenir à la réalité puisque les interprètes de Black hole sun reviennent cette année avec un album. Un live évidemment qui répond au nom de Live on 15 enregistré durant leur tournée de 1996 ! Avec le Live on ten legs de Pearl Jam qui est encore tout chaud, on va pouvoir se dire que, bon, quand même, franchement, les années 90, c'était quelque chose au niveau rock (et dance music, mais c'est une autre histoire).

Cessons donc de parler du passé et parlons plutôt du présent et de la sortie d'un nouveau The Strokes à la pochette hideuse illustrant un titre étrange, Angles. Un album que vous avez sûrement déjà écouté si vous suivez l'actu Twitter de Krinein. Sinon, il vous reste toujours la possibilité de le découvrir par ici ou encore de regarder le clip de Undercover of darkness.

Avec sa coupe, on aurait franchement pu croire que Julien Doré était un petit chienchien à sa mémère, mais le public attend, une nouvelle fois, d'être étonné par le nouvel album du gagnant de la Nouvelle Star je-ne-sais-quelle-saison, un album-roquet joueur avec les enfants et doux avec les personnes âgées, à l'aise dans un appart ou un jardin : Bichon. Rendons à César ce qui lui appartient, ces magnifiques phrases de présentation sont issues du site de Julien Doré.

Sans plus attendre, voilà donc le clip de Kiss me forever :

Et puis pour changer un peu, et ne pas parler que de rock et de chanson française, il y a le bon Chris Brown (mais si, vous savez, l'ex de Rihanna qui confond apparemment les femmes et les punching-balls). Avec F.A.M.E. (ce qui veut dire Forgiving all my enemies. Enfin au début, parce qu'après, la définition est devenue Fuck all my enemies pour finir avec Fans are my everything...), il en est, n'empêche, à son quatrième opus. Nous vous présentons ici son deuxième single avec, en invités, Lil Wayne et Busta Rhymes.

Dans les trucs qui n'ont pas eu l'honneur d'un coup de projecteur, nous pourrions citer Duran Duran qui apparemment ne sont pas morts et sortent All you need is now en version CD (la version téléchargement est dispo depuis fin décembre, on n'arrête plus le progrès messieurs-mesdames). Ou encore Edwyn Collins qui s'était fait connaître avec Girl like you en... je vous le donne en mille... 1994 ! Sans oublier les gentils Archive qui se mettent eux aussi au live avec un DVD Live in Athens qui doit valoir sans doute le coup (on y retrouve les plus grands titres du groupe, Lights, Sane, Londinium, Again et Fuck U (ouais on est des rebelles, on r'met ça! Pas d'étoiles sur Krinein!)). Richard Ashcroft, ex-leader de The Verve, sort un CD solo, United nations of sounds, mais on n'en dira pas plus vu que c'est un loser (il a connu le succès avec Bittersweet symphony trois ans après 94, bouh!). En plus, son album est sorti en juillet avec comme nom de groupe United nations of sounds : un four qui nous vaut sans doute cette ressortie sous un nom plus vendeur.

Sinon il y a aussi la belle Elisa Tovati qui sort le Syndrome de Peter Pan. Si l'album est du niveau du clip, on préfèrera sans doute l'écouter sans le son.

Hé oui nous avons oublié Vices & virtues de Panic at the disco !, Obscured by the wind de Thot, The discovery de Born of Osiris, The bipolard drift de Hushpuppies, I remember me de Jennifer Hudson et des dizaines et des dizaines de disque. Et pour ceux qui ne sont pas contents... rejoignez-nous !

Que la semaine soit bonne. Et musicale !

A découvrir
Pearl Jam - L'intégrale
Pearl Jam - L'intégrale
Audioslave - Audioslave
Audioslave - Audioslave
Marilyn Manson
Marilyn Manson