Sorties d'album du 21 octobre 2013 : Katy Perry, James Blunt et Mötörhead

/ Actualité - écrit par nazonfly (), le 21/10/2013

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Quand de la bimbo sucrée rencontre un bel éphèbe larmoyant, on préfère quand même se retourner sur un vieux crados plein de whisky. Ce sont les sorties de la semaine.

Krinaute, krinaute

Cette semaine est bien triste. Pour le nombre de sorties importantes comme pour la musique. Genre moi j'ai bien aimé le James Blunt de No bravery. Peut-être un moins celui de You're beautiful et de Goodbye my lover. Depuis Back to Bedlam, dix ans se sont écoulés et 6 albums pour le James qui revient avec un nouvel opus Moon landing dans lequel vous pourrez écouter Bonfire heart, une chanson electro-metal.

Et puis cette semaine on pourra aussi découvrir Prism qui n'est pas qu'un avatar de la NSA mais aussi le dernier album de Katy Perry. C'est super, maintenant quand on va vouloir chercher des choses sur PRISM, on tombera sur Katy Perry. Les services secrets américains sont prêts à tout pour étouffer l'affaire ! Surtout qu'écouter Katy Perry, c'est vraiment un coup à s'étouffer. La preuve avec Roar.

Si au moins Mötörhead avait sorti un clip pour l'arrivée d'Aftershock, on aurait pu se guérir de Katy Perry. Encore que visuellement Katy a un truc que Lemmy n'a pas. À la place voici Warrior lord, extrait de Shulamith, l'album de Poliça.

Et si vraiment vous avez envie d'un peu de mitolz, il y a Sepultura qui nous offre (façon de parler bien sûr) The mediator between and hands must be the heart. D'accord Sepultura, on ne va pas vous contrarier. Pour les oreilles (et le cœur?), The age of the atheist.

Catégorie, trucs et machins (qui peuvent quand même bons hein), on trouvera Jamais trop tard de Psykick Lyrikah, Cosmofamille de Moongaï, 2 de Rien, Amor latino de Frédéric François et Square eyes de Yodelice avec qui nous terminerons grâce à Fade away.

C'est tout pour la semaine mais Katy Perry et Lemmy à deux lignes d'intervalle vous ne trouverez pas ça partout. Et puis non James Blunt  ne s'est pas converti à l'electro-metal. Incroyable non ?

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : White crocodile et Fragile, deux EPs, deux univers, deux réussites