Reprise de poids #56 : moi, vous et les autres

/ Article - écrit par nazonfly (), le 23/03/2012

Temps de lecture estimé de l'article : 5 minute(s) - 5 réactions

Bonjour à tous les amis lecteurs des Reprises de poids

J'avais préparé un joli dossier spécial Johnny Cash avant de me rendre compte que je l'avais déjà effectué (c'était en octobre dernier, ceci n'excusant pas cela) : drame de la vieillesse ? organisation défaillante ? Fan-attitude des reprises de Johnny (le Cash, pas l'Hallyday) ? Nous ne nous avancerons pas sur les raisons de cette erreur. Me voilà donc à quelques heures de la publication et sans aucun temps pour préparer quelque chose de nouveau.

Alors je décide de me raconter. Et de vous donner la parole (mais après, faut pas déconner). Pourquoi s'intéresser aux reprises ? Pour deux raisons principales.

La première fut l'achat, presque par hasard, d'un CD du dixième anniversaire du Dynamo Festival. C'était donc en 1996. Je n'étais jamais allé à ce festival, disparu depuis, mais la setlist était alléchante : Biohazard, Machine Head, Paradise Lost, Type O Negative, Tiamat ou Fear Factory. Excusez du peu. Sur ce CD, il y avait un titre Paint it black de Grip Inc. Rappelez-vous, on en avait parlé pour la cinquième édition des Reprises de poids.

Cette reprise restera à tout jamais l'une de mes préférées. Et voici la version originale, par les Stones évidemment.

La deuxième raison fut la découverte que la seule chanson de Johnny (cette fois Hallyday) que j'appréciais, Les portes du pénitencier, était elle aussi une reprise. On en avait parlé dans les Reprises de poids #6. Vous pouvez passer les trois (longues) premières minutes du titre de Jauny.

Une reprise d'une chanson dont l'auteur original est inconnu mais qui a été popularisée par The Animals.

De fil en aiguille, je me suis rendu compte qu'une bonne partie de la musique française des années 60 avait, à des niveaux plus ou moins importants, complètement pompé ce qui marchait ailleurs et notamment aux States.

Et aussi que mes artistes préférés soit avaient été repris, soit avaient repris des titres d'autres groupes/chanteurs.

Le Love buzz du premier album de Nirvana était en fait une reprise de The Shocking Blue.

Fade to black, sans doute l'une de mes chansons favorites de Metallica (de l'excellent album Ride the lightning), a ainsi été reprise dans la série des The blackest album constituée de reprises electro des Four Horsemen.

En concert aux Arènes de Nîmes, ça donne ça :

Certes ce Fade to black version Apoptygma Berzerk n'est peut-être pas le meilleur des titres mais l'effort est à saluer.

Avant l'arrivée de Youtube, il n'était cependant pas très facile de trouver les reprises en question : seul Napster parvenait à nous faire découvrir des petites perles comme celles citées plus haut. Heureusement qu'à l'époque le flou juridique nous permettait encore d'ouvrir nos oreilles à une culture intéressante.

Toujours est-il qu'il est temps pour toi, cher lecteur, de nous faire part de tes reprises préférées ? Vas-y, c'est ton tour, n'aie pas peur. Et fais nous aussi découvrir de belles perles !

PS : vignette de l'article issue du Flickr de left-hand.

A découvrir
Machine Head
Machine Head
Deftones - Around the fur
Deftones - Around the fur
Marilyn Manson
Marilyn Manson