8/10Korn - DVD

/ Critique - écrit par weirdkorn, le 10/05/2004
Notre verdict : 8/10 - Deuce (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - 6 réactions

Je crois que ce n'est plus la peine de présenter Korn, ce groupe de métal déjà bien connu. Je m'intéresserai ici aux deux DVD sortis par le quintet de Bakersfield, datant tous deux de 2002 et se complétant fort bien. Deuce regroupe des reportages et des clips alors que Live at Hammerstein est un concert comme son nom l'indique.

Deuce - Un immense dédale glauque

Korn est un groupe à part, avec une imagerie propre, morbide et malsaine. Deuce reprend ce concept avec à la réalisation Nathan Karma Cox, meilleur ami de Jonathan Davis. Il regroupe tout ce que le groupe a fait de ses débuts à Issues sous une forme originale, mais vraiment trop originale. Pour l'apprécier, il faut s'allier d'une arme : la patience. Ce DVD ne comporte aucun menu, aucun mot permettant de s'y retrouver. On se promène dans des pages plus bizarres les unes que les autres, entouré de cadavres, de tuyaux sales et toutes sortes d'horreurs pour trouver ce que l'on cherche. Au vu du contenu assez important (un peu moins de trois heures), je vous souhaite bonne chance pour tout retrouver. D'ailleurs, je ne suis pas encore sûr d'avoir tout vu. Je n'ai qu'un conseil à donner : tout visionner titre par titre pour ne rien rater et noter les passages qui vous intéressent. Cette complexité donne du charme à ce DVD mais le rend en contrepartie très lourd.
C'est dommage parce que ce que l'on y trouve est très intéressant. Tous les clips de Korn, de Blind à Somebody Someone y sont, sachant que ceux-ci sont tous excellents. McG (Charlie's Angels) a d'ailleurs fait ses armes sur Korn. On regardera également le sublime Freak on a leash réalisé par Todd McFarlane (créateur de Spawn) avec la balle de revolver traversant toute la ville et qui reste toujours un modèle du genre. Deuce comporte également un reportage allant de Life is Peachy à Issues conclu par un magnifique Blind à Woodstock ainsi que l'ancienne vidéo Who then now sur laquelle on restera sans voix devant l'émotion dégagée par Jonathan Davis sur Kill You. D'autres bonus sympathiques sont aussi présents comme le concert à l'Appolo pour la présentation d'Issues ou une rétrospective de leur carrière où l'on comprend mieux l'ampleur de leur concert de Woodstock. Par contre, on peut signaler deux bémols : tous les reportages sont loin d'être intéressants et il n'y aucun sous-titre (même pas en anglais). C'est vraiment dur de comprendre ce qu'ils peuvent raconter. Il manque aussi à Deuce un vrai concert complet et c'est pour cette raison que le groupe a également sorti Live at Hammerstein.

Live at Hammerstein - un show réglé pour la technologie

Korn aime bien faire des concerts le jour de la sortie de leurs albums. Après Appolo, le groupe joue cette fois-ci pour le lancement d'Untouchables au Hammerstein Theatre à New York un show regroupant leurs tubes ainsi que quelques nouvelles chansons. Ce concert sera retransmis simultanément dans des cinémas américains et se doit d'être parfait puisqu'on y incruste directement quelques éléments technologiques comme des pseudos effets spéciaux ou autres incrustations. Leur concert est bon mais on remarque quand même qu'il est trop formaté. Le groupe manque de spontanéité, d'agressivité et de folie, ce qui abaisse le niveau général du show, surtout parce que l'on a déjà vu mieux de leur part. Un concert de Korn est toujours particulier à regarder, le groupe restant austère, peu communicatif et ne faisant jamais dans le grandiloquent. Mais entre Munky et Head pliés sur leur guitare, Fieldy tapotant sur sa basse, David fracassant sa batterie et surtout Jonathan Davis extériorisant tous ses sentiments et ses démons, Korn peut atteindre une intensité incroyable. Le Live at Hammerstein montre cela mais à un niveau moindre de leurs capacités. Il n'y a rien à redire sur le son et l'image. La set-list est vraiment bonne même s'il manque It's on, Good God ou Clown (chacun a ses préférés). Comme c'est un concert de rentrée, on peut le trouver un peu court avec quelques faiblesses de la part de Jonathan sur les dernières chansons dont Thoughtless et toutes celles d'Untouchables d'ailleurs. Quoi qu'il en soit, Trash, Blind ou Faget (la meilleure en live) sont excellentes mais ce n'est pas du Korn au meilleur niveau. Il faut voir les shows des premières années ou Woodstock pour se rendre compte de l'ampleur de Korn sur scène où l'intensité, la rage et l'émotion nous explosent en pleine face. Le Korn dont je vous parle vaut 20/10 mais pas celui du Hammerstein. Il faut peut-être arrêter de bouder notre plaisir, Korn en live reste quelque chose à voir et revoir. Par contre, on peut critiquer durement le DVD bonus ne comportant qu'un petit reportage et quelques vidéos provenant de l'univers de Deuce rendant épileptique quiconque en regardera plus de cinq minutes.

Deuce et Live at Hammerstein sont deux DVD se complétant parfaitement et que tout fan de Korn se doit de posséder. Avoir l'un sans l'autre ne donne pas le même résultat puisqu'il faut avoir vu à la fois les clips et le live. Les deux DVD comportent quelques défauts mais largement compensés par un bon niveau général et surtout par la valeur des chansons présentes.

A découvrir
Korn -
Korn -
Eskobar - There's Only Now
Eskobar - There's Only Now
MuDvAyNe - The End of All Things to Come
MuDvAyNe - The End of All Things to Come