5/10Korn - Live & Rare

/ Critique - écrit par weirdkorn, le 10/06/2006
Notre verdict : 5/10 - Pour le rare on repassera (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 5 réactions

Que fait une major lorsqu'elle ne possède plus les droits des nouvelles créations d'un groupe bien populaire et vendeur ? Facile, elle ressort tout ce qui lui passe sous la main, des vieilleries sorties du placard aux derniers titres live. Et voilà comment Epic vient de sortir l'album Live & Rare de Korn alors que le groupe officie désormais chez EMI. Ce n'est plus vraiment la peine de présenter le quintet californien (vous avez les critiques de droite), alors intéressons-nous tout de suite à cette galette.

Il suffit juste de regarder la pochette (une reprise du Greatest Hits) pour savoir que le résultat ne sera aucunement original et ne satisfera que les collectionneurs du groupe (et encore...) et les non connaisseurs. Avec un pseudo comme le mien, je fais plutôt partie des connaisseurs et comme je pouvais le voir à la set-list, le contenu de cet album n'est guère satisfaisant. « Live & Rare ». Soit... Pour le live on comprend mais pour le rare on repassera. Il suffit de suivre un tant soit peu le groupe pour avoir déjà pu écouter cet album avant de le mettre dans la chaîne hi-fi. Les titres issus du CBGB's sont déjà disponibles en version vidéo sur le DVD du Greatest Hits, les deux morceaux de Woodstock et Proud ont déjà été largement diffusés sur Internet, One conclut Take a look in the mirror et Earache my eye est le titre bonus de Follow the leader. Bref, il n'y absolument rien de nouveau à se mettre sous la dent, si ce n'est la version live d'Another brick in the wall. Heureusement, que le résultat est plutôt bon.

En effet, la qualité intrinsèque des titres et de la production compense cette set-list assez fade. Korn reste Korn, avec un son qui leur est propre et qui est toujours autant dévastateur. Comme je le soulignais dans la critique du Greatest Hits, les vidéos du CBGB's avaient un son d'une puissance exceptionnelle avec une basse et des grattes prêtes à exploser vos enceintes. Les voilà donc en version CD. Des titres moyens comme Did my time ou Right now deviennent potables alors que Falling away from me, Freak on a leash et surtout Blind et Here to stay prennent toute leur ampleur. Woodstock est d'une moins vonne qualité sonore mais jour davantage sur l'émotionnel, à l'instar de My gift to you qui est tout de même plus marquant en vidéo. Toutefois, le choix des chansons pose un problème. Si Epic avait vraiment voulu faire un Live & Rare, ils auraient choisi Beg for me et Falling away from me de ce même concert qui n'étaient alors qu'en état d'ébauche avec des paroles différentes de celles qu'on connaît aujourd'hui. Et celles là, tout le monde ne les a pas entendues. Another brick in the wall est meilleure que la version studio, parce que plus agressive et kornienne et la production de Proud a été refaite et est de meilleure qualité que ce que l'on a pu entendre sur le net. Une bien bonne chanson de l'ère Ross Robinson ! Mais où sont passées les I can remember, Sean Olsen, Camel song ou Jingle balls ? Korn a fait d'autres chansons inédites...

Live and Rare est un album inutile si ce n'est pour découvrir la puissance de Korn en live ou si l'on ne connaît encore pas bien le groupe. Pour le reste, cet opus est purement commercial et ne comprend rien d'incontournable. Avec un choix de titres tout à fait différent et beaucoup plus original, le résultat aurait pu être sympa.


Korn - Live & Rare
1. Did my time (au CBGB's le 24/11/2003)
2. Blind
3. Falling away from me
4. Right now
5. Got the life
6. Here to stay
7. Freak on a leash
8. Another brick in the wall (à l'UMB Ban Pavilion, Mary land Heights, le 25/08/2004)
9. One (Universal Studio pour MTV Icon Metallica)
10. My gift to you (Woodstock en juillet 1999)
11. A.D.I.D.A.S.
12. Earache my eye (période Follow the leader)
13. Proud (période Life is peachy)

A découvrir
Korn -
Korn -
Collins (Phil) - Face Value
Collins (Phil) - Face Value
Blankass - L'homme fleur
Blankass - L'homme fleur