5/10Korn - Greatest Hits, Vol. 1

/ Critique - écrit par weirdkorn, le 11/10/2004
Notre verdict : 5/10 - Pour le fan, version normale (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - 3 réactions

Que le temps passe vite... Déjà dix ans jour pour jour que Korn a sorti son premier album éponyme. Cinq autres opus se sont succédés depuis : Life is peachy, Follow the Leader, Issues, Untouchables et Take a look in the mirror. Créateurs d'un style musical aujourd'hui mondialement populaire et auteurs de nombreux titres devenus des classiques, les cinq musiciens de Bakersfield sont aujourd'hui des rock-stars quelque peu en perte de vitesse. La sortie d'un Greatest Hits Vol.1 (notez le n°1 qui en appelle un deuxième) permet de compiler ce qu'ils ont fait de mieux et par la même occasion de casser leur contrat avec Epic. C'est la fin d'une période que la sortie de cet album, le groupe passant après en indépendant. Alors, ce Greatest Hits, opportunité commerciale, moyen de se relancer ou rétrospective de carrière ?

Pas grand-chose d'innovant dans cet album, fait normal pour une compilation. Korn a choisi de remonter le fil du temps, démarrant par les dernières chansons composées et finissant par les premières. On y retrouve deux nouveautés qui sont en fait des reprises, à savoir Word up de Caméo et le fameux Another brick in the wall de Pink Floyd. La première est plutôt moyenne, ne sonne pas du tout Korn mais donne la pêche. La seconde est par contre bien plus intéressante. Il faut dire que le titre joué est un classique, donc très bon à la base. Cela dit, le groupe déçoit un peu, la reprise ressemblant trop à l'original. Le son n'est pas assez heavy pour du Korn et les guitares manquent de puissance.
Un remix de Freak on a leash par Dante Ross fait aussi partie des nouveautés et conclut ce CD. Mais même si celui-ci est loin d'être mauvais, un remix reste à peine passable et lorsqu'on retire les grosses guitares du titre original, il ne reste pas grand-chose.

Il reste alors environ une heure de vraies chansons de Korn et cela devient déjà bien plus intéressant. Le groupe ne s'est pas foulé pour choisir les morceaux, prenant quasi systématiquement les singles de chaque album. Seuls Trash et Twist dérogent à la règle. Cela commence avec les titres de Take a look in the mirror puis ceux d'Untouchables, Alone I break étant bêtement préféré à Thoughtless. Here to stay complète l'album et à compter de celle-ci, vous allez en avoir pour vos oreilles. Les deux derniers albums de Korn ne sont pas les meilleurs, les quatre premiers sont des tueries. Et quand on prend les singles de tueries, on obtient un carnage (dans le bon sens). De Here to stay à Blind, on nous offre 45 minutes de bonheur musical entre Trash et Falling away from me (petits bijoux d'Issues), Freak on a leash, A.D.I.D.A.S. ou Blind. Du Korn au meilleur niveau peut s'écouter en boucle. On regrettera seulement quelques choix de titres, préférant les singles à des morceaux plus méconnus et tout aussi bons comme It's on ou Reclaim my place pour Follow the leader. On se demande pourquoi Twist qui est plus une intro surexcitée qu'une vraie chanson a été choisie. Life is peachy n'est même pas représenté quatre minutes. No place to hide n'aurait pas été de trop. Quant à l'album éponyme, il manque Faget, considérée par beaucoup comme LA chanson du groupe. Mais quand on entend à côté Clown, Shoots and ladders et Blind, le vide est pas mal comblé.

Korn a en plus sorti dans l'édition collector un DVD live de leur performance au CBGB de New York le 24 novembre 2003. Même si le show n'est pas complet (seulement sept titres), le résultat vaut le détour. Pour une fois, le groupe a joué dans un petit club, proche du public, et les voir dans ces conditions est vraiment rare. Ils prennent du plaisir à jouer, l'ambiance est déchaînée et surtout le son est ENORME. La basse de Fieldy n'a jamais claqué autant, les guitares sont surpuissantes et Jonathan Davis est en grande forme. On voudrait tout le concert et l'on imagine surtout la chance du public de les avoir vus dans ces conditions.

Korn a sorti une compilation pas bien originale mais ultra efficace avec un niveau des titres assez exceptionnel. Cela dit, les attentes ne sont pas les mêmes pour tout le monde et cet album peut être vu à plusieurs niveaux, entre le fan de Korn, l'amateur ou en encore le novice en la matière. Le fan sera content d'avoir un nouvel album, deux nouveaux titres et un superbe bien que trop court DVD. L'amateur pourra passer son chemin et attendre le prochain opus. Le novice aura de quoi découvrir Korn et les albums susceptibles de l'intéresser. Mais autant l'écouter en magasin et acheter les CD qui plaisent le plus.

A découvrir
Korn -
Korn -
Blankass - L'homme fleur
Blankass - L'homme fleur
Tranquille, les phrases cultes du Loft
Tranquille, les phrases cultes du Loft