Reprise de poids #55 : amour corrompu

/ Article - écrit par nazonfly (), le 16/03/2012

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - laisser un commentaire

Oui nous avons le malheur de vous dire que les Reprises de poids cèdent à la facilité en évoquant ce fameux Tainted love dont vous connaissez déjà sans doute les multiples reprises. Un moment de faiblesse certes mais pour revenir la semaine prochaine avec d'encore plus étonnantes reprises.

 

En ouverture, lançons donc cette vidéo de Soft Cell. En live à Top of the tops, excusez du peu !

 

Attendez, attendez. Il se pourrait bien que ce ne soit pas la version originale. On retrouve en fait une certaine Ruth Swan qui chante le titre dès 1975, soit 6 ans avant Soft Cell. Le choc !

 

À moins... à moins qu'en plongeant encore dans les archives, on ne trouve d'autres versions plus vieilles. Mais oui, c'est ça. 1964, 17 ans avant Soft Cell, Gloria Jones chantait déjà le titre.

 

Et encore ce n'est même pas elle qui a écrit ce titre mais un certain Ed Cobb du groupe The Four Preps ! Toutefois c'est bien avec Soft Cell que Tainted love passe à la postérité. Et c'est aussi sans doute cette version de 1981 qui lancera de multiples adaptations.

 

Bien sûr, on pense toute de suite à la reprise qu'en a faite Marilyn Manson que nous ne vous remettons pas ici puisqu'on en parlait déjà dans les Reprises de poids #10 il y a quasiment un an. Mais pour la peine, on vous dira juste que les Pussycat dolls, groupe à la valeur artistique indéniable l'ont adapté. Sisi, ça donne ça :

 

Même si on pourrait mettre les Pussycat dolls et Rihanna dans la même catégorie, la dernière se sert juste du titre pour récupérer le petit gimmick qui va bien pour sa chanson SOS.

 

Vous avez apprécié ? Non ? Alors il est temps de se laver les oreilles avec la très bonne reprise qu'en a fait Milk inc. Oui évidemment, vous me direz que Milk Inc est un groupe de dance music et que donc c'est inécoutable. Rien n'est plus faux !

 

Ahahahaha on vous a bien eus, c'est moche hein ? (ça vaut largement pas La vache du même groupe). On pourrait ici poursuivre avec Max Raabe, chanteur allemand et néanmoins leader du Palast Orchester, groupe avec lequel il fait de multiples reprises dans un style... étonnant. On vous en laisse juger ci-dessous.

 

En parlant d'Allemands, on peut aussi s'arrêter un instant sur le délicat groupe répondant au nom d'Atrocity. Comme quoi on peut être de vilains metalleux avec de longs cheveux et quand même rendre hommage aux groupes de new wave (il leur arrive aussi de reprendre Fade to grey de Visage).

 

Mais nous allons vous quitter avec une adaptation un poil plus calme (encore que...). Voici venir Imelda may qui chante en 2010 une version très années 50 d'un titre popularisé dans les années 80 et écrit dans les années 60 !

 

Les Reprises de poids se marchent sur la tête. Plus personne ne sait où nous en sommes. Il est temps de rendre l'antenne.

PS : vignette de l'article issue du Flickr de CarbonNYC.

A découvrir
Cradle of filth
Cradle of filth
Marilyn Manson
Marilyn Manson
Up and Down, l'hymne des lofteurs
Up and Down, l'hymne des lofteurs