8/10Rammstein - Herzeleid

/ Critique - écrit par weirdkorn, le 23/09/2004
Notre verdict : 8/10 - Une musique pleine de hertz (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 6 réactions

Rammstein, l'un des rares groupes européens à avoir réussi à imposer son style à l'échelle mondiale, réussite d'autant plus impressionnante (ou facilitée justement) par le style joué. Ici, c'est du lourd, du très lourd. Rammstein, rien que ces deux syllabes indiquent ce que l'on va entendre. Cela sonne dur et allemand. Tout est dit. Leur métal industriel fait très mal. On pourrait même faire le rapprochement avec l'industrie lourde allemande tant leur son puissant fait mal à la concurrence. Quand aux paroles, on ne fait pas dans le joyeux et même l'inverse avec des thèmes récurrents comme les pulsions humaines, la mort ou encore la religion même s'ils déconnent parfois. Le nom du groupe provient d'ailleurs de Ramstein, une ville allemande sur laquelle se trouve une base militaire américaine et qui a été marquée par un terrible accident. Au cours d'un meeting aérien, trois avions se percutèrent et retombèrent sur le public, faisant plus de 70 morts. Rammstein qui avait composé leur premier morceau sur cette histoire a gardé ce nom pour le groupe en rajoutant simplement un M.

Composé de 6 membres, le groupe s'est fait connaître en 1995 après la sortie Herzeleid. Amateurs de Oomph, autre groupe métal allemand, Rammstein montre avec ce premier album les bases de leur musique et un talent qui ne cherche qu'à s'exprimer. On voit là les dispositions du groupe à vouloir être innovant, à faire ce qu'il y a de mieux dans le métal indus tout en se démarquant des autres. Parce qu'il existe vraiment un style Rammstein, un son unique. Le groupe possède avant tout un énorme son de guitares, qui lié à une rythmique marteau-piqueur et un clavier bien présent donne des chansons à la fois hypnotiques, surpuissantes et parfois remplies d'émotions. Couplez cela au chant uniquement germanique de la si particulière voix d'ours de Till Lindemann et cela produit un résultat vraiment original, prouvant que Rammstein est un de ces groupes qui créent et qui ne se contentent pas de suivre.

Herzeleid débute avec Wollt ihr das Bett in Flamen sehen, typiquement dans leur style. Le clavier ouvre, suivi par une section rythmique qui ne s'arrêtera jamais, limite techno, puis les riffs arrivent et là, c'est la claque. C'est très puissant, inventif, agressif et l'on est quasiment forcé de pogoter bêtement. Sur le reste du morceau, Till parle plus qu'il ne chante et un break bien senti élève encore le niveau du titre. C'est terriblement efficace et Rammstein ne se prive pas d'utiliser cette recette sur la plupart des autres morceaux comme Weisses Fleisch, Herzeleid, der Meister et Heirate mich mais utilisant un refrain plus atmosphérique pour ces deux derniers. Le résultat en devient quelque peu répétitif, primaire et limité par une production plutôt passable. Heureusement d'autres titres se montrent plus diversifiés et s'érigent comme hit-singles. Asche zu Asche est plus énergique, Laichzeit plus heavy et techno et Du riechst so gut avec son refrain chanté et ses riffs destructeurs en font un titre incontournable. La chanson Rammstein est elle aussi immanquable avec son riff d'une lourdeur inégalable. En l'écoutant, on sentirait presque un surplus de poids sur les épaules et la tête. Le groupe sait aussi faire des chansons plus douces, comme Seemann, sur laquelle Till chante et qui laisse apparaître une atmosphère et des émotions que l'on n'aurait pas douté de leur part.

Rammstein vient de montrer avec Herzeleid un fort potentiel qui peut encore être amélioré. En diversifiant encore plus leur musique et avec un son de meilleur qualité, le groupe peut aller encore plus loin. Il reste tout de même de très bonnes chansons, une puissance impressionnante et des guitares énormes qui en font un album de à ne pas manquer.

A découvrir
Rammstein
Rammstein
Static-X - Machine
Static-X - Machine
System of a Down - Toxicity
System of a Down - Toxicity