7.5/10Queen of the Damned - Original Soundtrack

/ Critique - écrit par weirdkorn, le 31/03/2004
Notre verdict : 7.5/10 - Vampirisant (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Troisième volet de la Chronique des vampires d'Anne Rice, La reine des damnés (ou Queen of the Damned) raconte l'histoire de Lestat, vampire impie devenu rock star. Warner Bros qui allait perdre les droits d'auteur décide de sortir à la va vite un film sur cette histoire au printemps 2002. Adapté au cinéma par Michael Rymer, on passera sur la qualité d'un film qui ne respecte en rien le scénario original et la complexité du roman d'Anne Rice. Cependant, les producteurs ont quand même décidé de s'appliquer sur un point: la musique. Ce sont Richard Gibbs et Jonathan Davis, le chanteur de Korn, qui s'en sont chargés. Même si Jonathan Davis n'a pas eu le droit de chanter dessus puisqu'il fait parti de Sony et même s'il n'y a que cinq titres d'eux, le résultat vaut le coup d'oeil (ou plutôt d'oreille).

Les titres composés par Jonathan Davis restent la principale curiosité de cette BO. Les chansons ont été composées en 2001 avant Untouchables et on pouvait se demander ce dont il était capable sans son groupe et s'il pouvait changer de style. A l'écoute de Queen of the Damned, on a la réponse. Jonathan Davis peut faire autre chose que du Korn. Les chansons sonnent largement plus gothiques que néo-métal. Celles-ci sont beaucoup plus lentes et atmosphériques par rapport à ce que ce que l'on a l'habitude d'entendre de sa part. Il en ressort une ambiance envoûtante collant parfaitement au ton du film de vampires. On pourra quand même reprocher le fait que Jonathan Davis ne chante pas sur cette BO alors qu'il interprète les chansons dans le film, celles-ci prenant d'ailleurs toute leur ampleur au cinéma. Les chanteurs qui l'ont remplacé ne sont cependant pas n'importe qui. C'est Wayne Static de Static-X qui ouvre superbement l'album sur Not meant for me, la seule chanson sonnant un petit peu Korn. On retrouve également le superbe timbre de voix de David Draiman (Disturbed) et de Jay Gordon (Orgy). Chester Bennington (Linkin Park) et Marylin Manson sont eux un ton en dessous par rapport aux trois autres. Les musiciens qui ont joué ces titres sont eux aussi plutôt connus puisque Jonathan Davis, Head, Munky (Korn) ainsi que Sam Rivers (Limp Bizkit) se sont occupés de la guitare et de la basse. Même s'il n'y a que cinq titres, pas géniaux mais juste bons voire très bons, Jonathan Davis et Richard Gibbs ont prouvé qu'ils pouvaient faire quelque chose de bien et de différent.

La Warner Bros a fait de cette BO une priorité et a sorti l'artillerie lourde pour compléter les cinq titres écrits pour le film en proposant tous ces plus gros groupes de métal gothique et atmosphérique. La qualité de cet album est sa cohérence. Toutes les chansons sont dans le même style et pas une seule n'est mauvaise. On retrouve ainsi pour les plus connus Deftones avec l'excellent Change (in the house of flies), Disturbed avec Down with the sickness ou Static-X avec Cold. On remarquera aussi les prestations de Godhead avec Penetrate ou de Earshot avec Headstrong. En fait, il n'y a que la chanson Dead cell qui de Papa Roach qui dénote par rapport au reste puisque c'est la seule non atmosphérique et elle se trouve sur la BO uniquement pour vendre un peu plus.

Queen of the damned est une bonne BO où l'on appréciera l'ambiance métal gothique collant parfaitement avec l'atmosphère d'un film de vampires. Cet album est en tout cas bien meilleur que le film (à voir uniquement pour la musique justement) et il devrait satisfaire les fans de Korn qui y retrouveront le talent de Jonathan Davis.

A découvrir
Korn -
Korn -
Nickelback - Silver Side Up
Nickelback - Silver Side Up
MuDvAyNe - The End of All Things to Come
MuDvAyNe - The End of All Things to Come