8/10Muse - Absolution Tour

/ Critique - écrit par weirdkorn, le 24/01/2006
Notre verdict : 8/10 - Absolutely rock (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 12 réactions

Aussi bon en live qu'en studio, Muse s'est affirmé après 3 albums et des tournées fleuves comme un des groupes majeurs de la scène rock actuelle, si ce n'est comme le groupe incontournable du moment. A la fois lyriques, énervées, atmosphériques et mélodiques, les chansons de Muse possèdent de multiples facettes, à l'instar de leur auteur, le magicien Matthew Bellamy aussi doué en chant, qu'à la guitare ou au piano. Rajoutez à cela le jeu de basse parfait de Chris Wolstenholme ainsi qu'un batterie toutes cymbales dehors et vous obtenez là une union remarquable. Warner le sait pertinemment et vient de sortir un DVD live dénommé Absolution Tour. C'est l'occasion de retrouver le groupe anglais lors de l'édition 2004 du festival de Glastonbury ainsi que quelques prestations live par-ci par-là.

Quiconque a déjà vu Muse en concert se souvient de l'énergie déployée par le trio. Surpuissantes et rock ‘n roll, leurs prestations sont devenues des modèles en la matière si la voix de Bellamy ne déraille pas. Bien évidemment, le concert choisi pour ce DVD est particulièrement bien représentatif de leur musique. Le son est bon, le show est impeccable et les titres ne peuvent pas être plus efficaces. The Absolution Tour porte parfaitement son nom puisqu'en dehors des singles, on ne retrouve que les dernières compositions du groupe ... qui s'avèrent également être des singles pour la plupart. Bref, la set-list n'est pas bien originale mais c'est du gros, du lourd et du bon.

Avec un Matthew Bellamy en pleine forme totalement absorbé par son jeu et avec des lignes de basse parfaitement rendues, le concert s'annonce prometteur. Hysteria a l'honneur d'ouvrir le bal et sa rythmique musclée met de suite dans l'ambiance. Ce show sera rock ou ne sera pas. New Born ne fait que confirmer cette impression avec son introduction au piano vite suivie du riff dévastateur de Bellamy et d'un tandem basse/batterie gonflé aux hormones. Ça joue vite, ça joue fort et Muse pourrait vraiment se targuer de donner des cours à pas mal de groupe de metal pour leur montrer le sens du mot puissance. Le reste du concert suit cette voie. Mis à part Sing for absolution, Ruled by secrecy et Blackout, le groupe joue ses titres les plus rocks pour un résultat final explosif. Entre Muscle Museum, Apocalypse Please, Sunburn, Butterflies and hurricanes, Bliss, Time is running out et Plug in baby, les chansons interprétées peuvent difficilement être meilleures. Certains regretteront tout de même un manque de communication de la part du groupe, le fait que Bellamy s'enflamme parfois un peu trop, un son uniquement en stéréo et un concert au final trop court (une heure).

Heureusement, les bonus n'ont pas été oubliés et permettent de retrouver d'autres live de Muse pendant 30 minutes supplémentaires où Absolution est encore une fois à l'honneur. On peut ainsi voir TSP (The small print) et le dévastateur Stockholm syndrome lors d'un concert à l'Earls Court de Londres ainsi qu'Endlessly et Thoughts of a dying atheist à Wembley. Les Etats-Unis ne sont pas oubliés puisqu'une prestation de Fury à Los Angeles et un reportage entrecoupé de live de Cincinnati et San Diego complètent ces bonus.

Ce DVD n'est ni plus ni moins que du bon Muse en live pendant la période Absolution complété par les singles des précédents albums. Que demander de mieux ? Une piste 5.1 ? Un concert principal plus long ? Des clips ? Oui, sûrement mais la qualité sur ce Absolution Tour est là et permet de faire patienter avant le prochain album qui, on l'espère, sera aussi énorme que les précédents.


Muse - Absolution Tour :

Glastonbury festival
1. Hysteria
2. New Born
3. Sing For Absolution
4. Muscle Museum
5. Apocalypse Please
6. Ruled By Secrecy
7. Sunburn
8. Butterflies & Hurricanes
9. Bliss
10. Time Is Running Out
11. Plug In Baby
12. Blackout

Titres bonus
Fury (Los Angeles)
The Small Print (Earl's Court)
Stockholm Syndrome (Earl's Court)
The Groove In The States (Cincinnati / San Diego)
Thoughts Of A Dying Atheist (Wembley)
Endlessly (Wembley)

A découvrir
Muse - Origin of Symmetry
Muse - Origin of Symmetry
Muse - Hullabaloo Soundtrack
Muse - Hullabaloo Soundtrack
Muse - Showbiz
Muse - Showbiz