9/10Lofofora - Lofofora

/ Critique - écrit par Guillaume (), le 01/05/2001
Notre verdict : 9/10 - On a beaucoup aimé (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 6 réactions

Lofofora tire son nom d'une plante qui était utilisée par les Indiens pour ses propriétés hallucinogènes. Le groupe s'est fondé en 1989. Leur musique se caractérise par des morceaux à textes traitant de nombreux sujets de société, dans un style résolument énergique.
Le nouvel album vient de sortir : Double. Un CD live (11 pistes) et un CD Studio (7 pistes).

Le CD live nous incite à redécouvrir de multiples morceaux du précédent album : Dur comme fer (au secours, Charisman, Incarné, Les Gens, Rève et crève en démocratie et 5 milliards qui pour l'occasion s'appelle maintenant 6 milliards), et d'autres titres comme Holiday in France, Amnes' History, Jazz trash assassin, Macho blues, Arraché.
L'ensemble est de très bonne qualité, même si on se demande s'il était bien nécessaire d'enregistrer les morceaux en concert : c'est bien sûr plus vivant, plus spontané, mais le public intervient si rarement que c'est rageant. Mais ce n'est pas un défaut ! De cette façon le son est d'une facture satisfaisante, les paroles ne sont jamais couvertes par un flot d'applaudissements ininterrompus. Et puis on a le privilège d'avoir une intro parlée pour Rève et crève en démocratie. Cependant, la voix est beaucoup moins travaillée que dans l'album précédent.

Le CD studio comprend quelques reprises (Bashung, Arno, Gainsbourg, Oth) et autres morceaux de Lofofora. Dès la première écoute c'est le déclic : c'est fantastique ! Tous les morceaux sont d'un niveau excellent. Viscéral, au texte "hot" (version hot oblige), a une interprétation incroyable (un rythme basique, un petit riff de guitare, une voix hors du commun et hop, on obtient un succès). Les Gens de maintenant est une reprise des Gens (cf. CD live et l'album dur comme fer) au tempo plus doux et plus scandé. Quant à Weedub, c'est une réorchestration de Weedo (album dur comme fer) à la sauce dub... ça a été ma seule déception... en tout cas à la première écoute, car on s'habitue très vite à la douce vitesse du rythme.
Dur comme fer est un album qui compte 12 pistes pour une durée de 50 minutes. Cet album est réellement le bienvenu. Dès la première écoute on sent un changement de ton par rapport aux disques précédents. La musique est beaucoup plus stable, plus professionnelle. Les voix ont enfin atteint une maturité de ton satisfaisante. Et c'est un vrai plaisir d'entendre le timbre grave du chanteur dans la plupart des morceaux.
Les textes sont toujours très engagés, mais plus constructifs et plus rythmés. A lui seul le texte est une mélodie.
La sonorité est dans l'ensemble plutôt située dans les basses. Le rythme est fortement marqué, sans toujours être rapide.

Au secours.
Charisman. Rythme lent, impression sournoise, on ressent une ambiance mystique dès les premières phrases musicales. Le texte est en parfait accord avec cette ambiance. La voix est reposante, hypnotique.
Incarné.
Les gens.
Série B.
Dur comme fer. L'intro commence bien, mais on arrive très vite à un morceau qui manque de dynamisme. On zappe assez vite car le rythme est trop lancinant. 1 million. Ce morceau est complètement mené par une voix entraînante, soutenue par quelques notes judicieusement choisies.
Rêve et crève en démocratie.
5 milliards.
Les liquides de mon corps. Le tempo est particulièrement envoûtant, avec des sonorités inhabituelles qui font penser à une ambiance feutrée et encensée. Malheureusement ce sont les paroles un peu vides de sens qui desservent ce morceau. On est passé à côté de quelque chose de grandiose. Mais ça reste tout de même une des réussites de l'album.
Weedo. Sans aucun doute la meilleure piste du CD. La voix est vraiment agréable à écouter, avec en fond des instruments simples mais efficaces.
P.M.G.B.O.

A découvrir
Lofofora, de retour avec Monstre ordinaire
Lofofora, de retour avec Monstre ordinaire
Lofofora - Le fond et la forme
Lofofora - Le fond et la forme
Clip du jour : Aucun express de Noir Désir
Clip du jour : Aucun express de Noir Désir