8.5/10Ghinzu - Blow

/ Critique - écrit par Emeric, le 23/06/2004
Notre verdict : 8.5/10 - C'est du bon (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 12 réactions

Ghinzu.

Ce nom ne doit pas vous être familier, à part pour les fans de rock belge qui ont eu la primeur de découvrir ce groupe dès 2000. Ce groupe qui est originaire de Belgique devrait donc percer en France avec la sortie de leur second album Blow le 7 Septembre prochain.
Ils ne débutent cependant pas tout a fait car Ghinzu, formé en 1999, tourne à partir de 2000 sur pas mal de scènes et ont participé notamment aux Transmusicales de Rennes. Ils ont également sorti leur premier autoproduit Electronic Jacuzzi chez Dragoon toujours en 2000.

Les Ghinzu sont cinq et ils font du Rock and Roll ! En effet, l'ambiance est plutôt classique : très sombre sur la jacket en noir, un look capillaire à la Strokes, clope et bière à la main. Jusque-là rien de nouveau. Fort heureusement, l'originalité vient du son lui-même, typique des Strokes, c'est à dire assez traditionaliste, auquel Ghinzu apporte sa propre personnalité avec entre autres quelques précieux arrangements au clavier et au synthé. Et ceux-ci s'intègrent discrètement dans les mélodies qui laissent transparaître un calme dérangeant, inquiétant. Toute l'énergie semble en effet contenue, pas d'explosion ni de refrain tonitruant "à la Muse". Et ce n'est pas pour déplaire ! Ce n'est pas pour autant de tout repos car on attaque d'entrée de jeu par un titre de huit minutes faut oser ! Si le bon "Do you read Me ?" semble être le single attendu, "Cockpit inferno" est bien plus impressionnant avec de surprenantes variations de rythme. Bien que John Stargasm assure au chant, Ghinzu n'hésite pas à faire place belle à des parties purement instrumentales par exemple sur "21St Century".
On ne s'ennuie pas à l'écoute de l'album et on se demande même comment chaque titre va évoluer. Beaucoup de surprises : on passe d'un très énervé "Mine" à un mélancolique "Horse", c'est brutal mais très efficace.
Chaque titre de Blow possède sa propre identité et les écouter dans l'ordre est plus que recommandé. Les 55 minutes de cet album très complet et varié défilent à 100 à l'heure !

John Stargasm, Mika Nagazaki, Greg Remy, Fabrice George et Kris Dane sont suffisament décalés et maîtrisent l'autodérision pour remercier "all motherfuckers we forgot who believe in us and trust the power of the Dragon". Excellent !
Le nom Ghinzu qui est originaire d'une pseudo marque de couteau nipponne vendue au télé-achat US, signifie "plus on coupe, plus ils s'aiguisent". En tout cas, Blow de Ghinzu, plus on l'écoute plus on l'aime !

A découvrir
Alpha Jet - Luxe Out
Alpha Jet - Luxe Out
Muse - Showbiz
Muse - Showbiz
Ellis-Bextor (Sophie) - Read my Lips
Ellis-Bextor (Sophie) - Read my Lips