7/10Deftones - Saturday Night Wrist

/ Critique - écrit par weirdkorn, le 11/11/2006
Notre verdict : 7/10 - Puissant, planant mais parfois gonflant (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 5 réactions

Groupe en perpétuelle évolution, Deftones a clairement laissé derrière lui le néo-metal rageur des débuts pour s'engouffrer dans les sphères d'un metal atmosphériques aux touches expérimentales. Saturday Night Wrist est la suite logique de leur album éponyme mais en plus réussi, le dernier n'étant que moyennement convainquant (et c'est gentil). Cette fois-ci, Deftones y va à fond dans les ambiances planantes, allant encore plus loin dans les mélodies aériennes et dans la création de compositions innovantes pour un résultat particulièrement cohérent.

Les riffs autrefois si agressifs de Stephen Carpenter laissent place à des sons distordus et aériens tandis que la basse et la batterie deviennent plus posées, bien quelques passages viennent rappeler la fureur d'Around the fur. La voix de Chino fait merveille en studio, transmettant mille nuances d'émotion, entre douceur et rage. Les samples de Frank Delgado sont une nouvelle fois énormément présents et servent à merveille ce metal aérien.

Deftones est clairement au top de sa forme dans ce style de chanson où la puissance du metal vient chatouiller les mélodies planantes. Beware, Xerces, Combat et Kimdracula sont clairement les meilleurs morceaux de l'album. Dans le même genre, Hole in the Earth, Cherry Water et Riviere séduisent mais seulement partiellement, ne contenant pas la force mélodique de ces dernières. Désormais, il ne faut plus chercher le groupe dans une autre voie et lorsqu'il s'essaie à la violence des débuts, le résultat ne convainc plus et semble forcé. Rapture semble être un mauvais mélange entre Deftones et Around the fur, quant à Rats ! Rats ! Rats, morceau le plus violent de l'album, on se demande ce qu'il fait là. Les expérimentations instrumentales de U U D D L R L R A B Select Start ou la ballade électro Pink cellphone semblent mieux adaptées. Reste encore à voir le gros raté de l'album, Mein, titre prise de tête chantée en duo avec Serj Tankien (System of a down) où l'on entend à peine sa voix.

Saturday Night Wrist est un album en demi teinte, aussi sensationnel que parfois poussif. Certains titres aériens et puissants (Beware, Xerces, Combat) figurent parmi les meilleures compositions du groupe alors que d'autres sont difficilement écoutables. Il est clair que Deftones a perdu sa rage d'antan. Il faut juste que le groupe arrête de faire parfois semblant de l'avoir toujours.


Deftones - Saturday Night Wrist
01. Hole In The Earth
02. Rapture
03. Beware
04. Cherry Waves
05. Mein
06. U U D D L R L R A B Select Start
07. Xerces
08. Rats ! Rats ! Rats !
09. Pink Cellphone
10. Combat
11. Kim Dracula
12. Rivière

A découvrir
Mass Hysteria - Contraddiction
Mass Hysteria - Contraddiction
Deftones - Around the fur
Deftones - Around the fur
System of a Down - Toxicity
System of a Down - Toxicity