Mass Hysteria - Interview

/ Interview - écrit par Emeric, le 14/05/2003

Temps de lecture estimé de l'article : 5 minute(s) - 2 réactions

Je rencontre donc le groupe lors de la séance des balances qui se passe dans une ambiance très décontractée à l'image du groupe, et toujours fidèle à sa réputation, Mouss se prète gentiment aux jeux des photos et autographes.
Et très bonne surprise, on a eu le droit à deux trois titres tout nouveau ! Ca promet pour le concert de ce soir !

L'emploi du temps étant très minuté, le groupe se scinde en trois pour répondre aux questions de la presse, et c'est avec plaisir qu'on me présente Olivier le bassiste du groupe ; Yannn Raphael et Stephan sont à l'extrêmité de la pièce à gauche et Mouss de l'autre côté à droite.

Krinein : On vous avait découvert dans un festival de la région parisienne "la tour prends l'air", je vous retrouve dans un festival à Besançon, j'ai l'impression que les festivals vous branchent pas mal ?
Olivier : Ouais, on aime bien car on partage l'affiche avec des groupes éclectiques qui n'ont rien avoir avec nous et puis c'est tout simplement que ça commence à être la période au printemps et en été.
On a aussi un public à gagner et c'est pas toujours sûr que ça fonctionne. Mais jusqu'à présent ça a été.

K : C'est d'ailleurs pour cela qu'on peut vous croiser dans la foule pendant les autres concerts.
O : Ouais exact.

K : Vos prestations live sont réputées, est-ce que vous nous préparez un second album live ou bien un Dvd?
O : Un autre live , non mais un dvd on y pense, sûrement après le quatrième.

K : En parlant d'album, vous en sortez un tous les deux ans environ.
O : C'est à peu près ça, le temps de faire une tournée et de se remettre tout doucement à la compo et puis ensuite ça sort quand ça doit sortir mais en général c'est deux trois ans.

K : Il ne devrait pas tarder à sortir alors? Vous avez déjà des idées?
O : Heu...... début 2004, vers le mois de Mars. Sinon les compos avancent bien, on a huit ou neuf morceaux déjà. Et dans l'esprit, il devrait réunir tous les albums, on garde toujours l'énergie mais il sera plus rock, on se raprochera plus d'un Rage Against, tout ça plutot qu'un groupe vraiment métal. On a joué tout à l'heure quelques nouveaux titres pour les balances.

K : Des surprises pour cet album ?
O : Pas spécialement, un duo peut-être si ça se fait naturellement au hasard d'une rencontre.

K : Sinon cela fait presque dix ans que vous êtes là...
O : .....enfin pour moi , ca fait trois ans que je suis là.
[Olivier appelle Yann et demande] "Mass , c'est depuis combien de temps? Bientôt dix ans?"
Y : "non, non, 7 ans seulement".

K : Vous êtes parmis les premiers à faire du métal en France, quel regard portes-tu sur l'évolution de ce style de musique? Le fait que les médias en profitent et que l'on voit des groupes comme Linkin Park!
O : On s 'en fiche un petit peu quand même ; pour linkin park également. Mais sinon c'est bien de voir que ça se bouge sur la scène rock et qu'enfin le rock revienne un petit peu, de toute manière, c'est par cycles. Nous on ne fait pas trop attention à ça car comme tu viens de le dire il y a deux secondes, c 'est un phénomène de mode et tu vois Linkin park et tout ça , cela ne durera pas. Le but pour nous, c'est de toujours continuer et pour ça on peut profiter des modes : si on est dedans tant mieux sinon on s'en fout, ça ne nous empêchera pas de faire de la musique. Donc c'est tant mieux pour tout le monde, même pour les autres groupes d'autant plus qu'il y a une nouvelle scène en France qui commence à monter.

K : Justement, dans cette nouvelle scène, quels sont les groupes qui vous intéressent ?
O : Bah écoute, Aqmé , on aime vraiment bien, carrément. Sinon y a Watcha Lofo...On aime bien tous les groupes en général, on a pas trop de préférence.

K : Vous avez des contacts avec tous ces groupes en dehors des concerts et festivals ?
O : Ecoute, c 'est marrant mais pas trop en fait. Par contre on passe de bon moment quand on se voit en concert. C'est en parti dû aux emplois du temps, on est pas forcément tous libre au même moment, il y a des décalages dans les tournées, puis quand tu rentres tu te remets à composer. C'est pas évident, ça arrive quand il y a des soirées.

K : Ton dernier Cd acheté ?
O : Alors attends parce-que j'en achète énormément. [réflexion] qu'est-ce que j ai acheté? heu...Ah merde c'est sorti hier ou avant hier.
[Olivier se retourne de nouveau vers Yann] "tu sais j'tavais dis que j'avais acheté un scud que j'avais changé y a pas longtemps? .... ah bah non , je ne sais plus, attends voilà (il ouvre sa pochette de cds) Goldfrap et The roots. Mais bon ce ne sont pas mes albums préférés. C'est plutôt "prefious 73" c 'est du hip hop electro, mais sinon parmi les plus grands : Radiohead. Mais bon, chacun à ses préférences, on aime bien tous QOTSA qui sont excellents, moi j'écoute énormément d'electro, Mouss du reggae, Rapha plus de rock.

K : il y avait eu l'an dernier lors d'un concert une altercation entre Mouss et le maire de la ville, comment cela s'est terminé ?
O : [un peu embêté] ça s'est pas tellement bien terminé, nous on a fait une erreur qui sont que des paroles et lui a agit par un acte physique.

K : Vous aviez porté plainte ?
O : [toujours embêté] heu...on a porté plainte... en fait je ne peux pas t'en dire plus, c 'est encore en cours de justice. Mais, ce n'est pas bien de répondre par un geste physique devant je ne sais combien de personnes. Ce gars là, un représentant de l'état en plus, n'a pas donné le bon exemple.

K : Et les nouvelles mesures du gouvernement, vous préoccupent-elles ?
O : Ah, complétement, tu vois quand on répète on est pas payé et pourtant on travaille, c'est un gros soucis et même pour ceux qui font du théatre, en fait tu travailles tout le temps et tu n'es pas rémunéré, sauf quand tu fais tes shows, spectacles... Mais si ça sautait, ça poserait des problèmes, ça deviendrait n'importe quoi. On a d'ailleurs participé aux différentes manifestations. La culture , c'est quand même important, ça fait l'âme d'un pays.

K : Le programme des jours à venir ?
O : on a pas mal de festival à faire.

K : Et sinon, demain il y a Lofofora, je crois que vous les connaissez bien, tu as un petit message à leur faire passer ?
O :En fait c'est plutôt Mouss qui les connais, [Olivier l'appelle : "un message pour Lofo?"

M : [du fond de la salle] Passe leur le bonjour et mes amitiés les plus sincères ! Et dis leur d'arrêter de boire !

Remerciement à Olivier pour sa sympathie.

A découvrir
Mass Hysteria - Contraddiction
Mass Hysteria - Contraddiction
Mass Hysteria - Interview
Mass Hysteria - Interview
Freedom for King Kong - Issue de ce Corps
Freedom for King Kong - Issue de ce Corps