7.5/10Godsmack - The Other Side

/ Critique - écrit par weirdkorn, le 01/07/2005
Notre verdict : 7.5/10 - Le côté acoustique (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Après trois albums surpuissants et quasi identiques, Godsmack revient là où on ne l'attend pas. Le groupe de Boston, maître du gros son, des compositions musclées et connu pour le manque de variété de ses titres, prend tout le monde à contre-pied avec The other side, un 4ème album acoustique. Comme l'indique le titre, on découvre l'autre côté du groupe, tout est plus calme, plus posé et plus atmosphérique. On est bien loin de leurs chansons habituelles et du son qui les caractérise mais cela ne change pas le résultat, qui se révèle toujours aussi convaincant.

The other side n'est pas véritablement un album en soi au vu de son nombre limité de titres (sept) et s'apparente plutôt à un EP. De plus, on retrouve parmi les chansons jouées trois titres déjà présents sur leur album. Les quatre autres sont inédites et même sans les guitares saturées on reconnaît sans problème la griffe du groupe.

Cela est dû au talent de Sully Erna et à sa voix reconnaissable entre mille. Il chante assurément moins puissamment mais compense cela par davantage de nuances, allant plus souvent vers les aigus, et par une maîtrise parfaite de son organe vocal. Running Blind montre parfaitement ses nouvelles dispositions et l'on apprécie le chemin pris par le groupe avec cette composition bien plus mélodique et mélancolique que ce que l'on connaît d'eux. Sur Touche il invite Lee Richards et John Kosco du groupe Dropbox. La chanson marque les esprits par son refrain où les voix des deux chanteurs se complètent à merveille. Re-Align et Voices sont les deux nouveautés restantes et on y retrouve le Gosmack que l'on connaissait. Keep away, tiré de leur album éponyme, le prouve une nouvelle fois avec son break fort sympathique et sa rythmique toujours aussi prenante. Spiral et Asleep, deux reprises de Awake concluent de la meilleure façon cet EP. La première nous enchante de par ses rythmes et son ton oriental. La seconde est une reprise calme du single de l'album et il est incroyable de voir à quel point elle a été déformée, mais en bien. Fini le titre ultra heavy, place à une ballade sombre, calme et terriblement belle où la voix de Sully nous envoûte complètement.

Godsmack a réussi avec The other side ce dont on ne l'aurait jamais cru capable : faire un disque calme. Et rien à voir avec de la soupe. Le résultat est harmonieux et atmosphérique et l'on retrouve toujours leur talent de compositeurs. Comme quoi même sans gros son Godsmack assure toujours autant. On aurait juste aimé un album plus long. Si le groupe décide enfin de déployer l'ensemble de son potentiel sur leur prochain opus, personne ne passera à côté.

A découvrir
M - Le Baptême
M - Le Baptême
Weezer - Weezer (Green Album)
Weezer - Weezer (Green Album)
Korn -
Korn -