6/10The Cribs - The New Fellas

/ Critique - écrit par Vincent.L, le 10/07/2005
Notre verdict : 6/10 - The Strokes 2 (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 2 réactions

Au début, on pouvait trouver amusants les groupes qui mettaient systématiquement la particule « The » dans leur noms pour faire référence à une nouvelle vague Rock lancée par The Strokes, The Libertines ou encore The Vines. C'était une mode un peu bê-bête qui avait le mérite de révéler de vrais talents tels The Killers et The Bravery qui ont su apporter une touche personnelle et moderne à leur musique.
Avec une flopée de nouvelles formations, dont The Cribs, les groupes en « The » deviennent des grosses mauvaises blagues totalement formatées pour ressembler aux Strokes, aux White Stripes, à Franz Ferdinand ou à Interpol; donc ressembler à la musique Rock des années 1970 et 1980 (The Velvet Underground, Television, The Kinks, The Stooges...).

Avec leur deuxième opus The New Fellas, les trois frères anglais Ryan Jarman (chanteur et guitariste), Gary (bassiste et chanteur additionnel) et Ross (batteur) nous offrent 11 chansons qu'on pourrait littéralement attribuer aux Strokes. Les exemples les plus flagrants étant les parfaitement vulgaires singles Hey Scenesters! et Mirror Kissers, le titre éponyme à l'album The New Fellas et Things Aren't Gonna Change. Tout y est: le revival poussé à l'extrême, l'attitude arrogante, le côté adolescent éternel, les riffs de guitares, les lignes de basse, les enchaînements de batterie, les filtres de distortion sur la voix...
En conséquence, beaucoup trouverons ce deuxième album bien minable, les frères du Yorkshire ne se gênant d'aucune sorte pour proposer une musique dotée d'un degré d'originalité zéro et d'une qualité toute relative. Et pourtant, entre pâle copie et mélange de Pop anglaise et de Rock, The Cribs parvient à tirer une fine épingle du jeu qui devrait suffire à trouver un public conséquent. Car sur un certain nombre de titres, I'm Allright Me et le très Pop Martell tout d'abord, We Can No Longer Cheat You (qui serait très drôle à prendre au second degré), It Was Only Love - et son harmonica si ringard - et The Wrong Way To Be ensuite, la sauce prend, la tête remue, le pied tape en rythme sur le sol et un certain enthousiasme naît. Sur Hello? Oh... et Haunted, le groupe s'aventure vers une Pop anglaise rappelant les premiers Blur.

The Cribs évolue sur un territoire terriblement glissant sur lequel il risque vite de tomber dans l'oubli collectif, faute d'une manque évident de personnalité. La mode « Nouvelle vague Rock » finira bien par se terminer et en faisant le bilan, on retiendra de The Cribs le fait qu'ils étaient la copie la plus proche des Strokes...


The Cribs - The New Fellas

01. Hey Scenesters!
02. I'm Alright
03. Martell
04. Mirror Kisses
05. We Can No Longer Cheat You
06. It Was Only Love
07. The New Fellas
08. Hello? Oh...
09. The Wrong Way To Be
10. Haunted
11. Things Aren't Going To Change

A découvrir
Queens of the Stone Age - Songs for the Deaf
Queens of the Stone Age - Songs for the Deaf
t.A.T.u. - 200km/h in the Wrong Lane
t.A.T.u. - 200km/h in the Wrong Lane
Oasis
Oasis