5.5/10Wicked Wisdom - Wicked Wisdom

/ Critique - écrit par weirdkorn, le 17/09/2006
Notre verdict : 5.5/10 - Plus wicked que wisdom (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Quand on parle de Wicked Wisdom, on évoque en premier lieu sa chanteuse : Jada Pinkett Smith, actrice célèbre (Menace II Society, Scream 2, Matrix reloaded & revolutions, Ali ou Collateral) et femme de Will Smith. Ainsi, c'est avec étonnement qu'on la voit se reconvertir en tant que chanteuse de metal, qui plus est de metal extrême. N'attendez pas à voir une nouvelle jolie frimousse venir poser sa douce voix au milieu de mélodies rock. Wicked Wisdom, c'est du néo-metal agressif qui partage plus d'affinités avec Otep qu'avec Within Temptation.

En effet, ce qui surprend est la violence de la musique, largement orientée rap metal. Jamais on ne se serait attendu à un son si brutal provenant d'une artiste déjà populaire. De gros riffs bien sombres viennent en renfort d'une batterie dopée aux amphétamines (le batteur est d'ailleurs Philip "Fish" Fisher, fondateur de Fishbone) et d'une basse tout aussi déchaînée. Tout est dit dès l'introduction de Yesterday don't mean et de sa montée en puissance progressive à coup de riffs heavy bien rapides suivis d'une double pédale effrénée. Les musiciens jouent vite et fort et démontrent toute leur qualité lors de passages plus techniques. Seulement, le chant n'est pas vraiment à la hauteur du reste. On sent que Jada Pinkett Smith n'est pas une grande chanteuse de metal, que ce soit dans les parties rapées, hurlées ou chantées. Elle est loin de démériter et assure ce qu'il faut mais un gouffre la sépare d'une fille comme Shamaya Otep. Elle a une approche plus mécanique du style et ne sait pas débiter à cent à l'heure un rap braillé ou varier sa façon de chanter. Il n'empêche que pour un premier exercice de style, la dame s'en sort tout de même avec les honneurs.

Le problème de l'album vient en fait du potentiel que l'on sent inexploité. On a l'impression que le groupe joue sans grande cohésion, que chaque membre est bon techniquement mais que l'unicité n'est pas encore optimale. Cette sensation est renforcée par le nom des producteurs et ingénieurs de renom, Ulrich Wild et Jay Baumgardner, qui ont travaillé sur l'album, comme si regrouper des personnes de talent permettait d'obtenir un bon résultat. Au final, on se retrouve avec un album de néo-metal de qualité moyenne et sans grande originalité.


On retiendra tout de même le violent Yesterday don't mean, qui reprend des codes du néo-metal, le très rap metal Something inside of me avec son rythme syncopé et ses hurlements ou One, construit sur le même principe mais davantage fusion. Cruel Intentions, You can't handle, Don't hate me et Reckoning sont autant d'exemple du metal violent produit par le groupe, lorgnant aussi bien vers le rap que vers le death ou l'indus. Bleed all over me et Forgiven sont plus mélodiques et auraient été plus réussies avec des parties plus instrumentales et un chant en retrait. Set me free regroupe tous ces éléments, davantage chanté et posé, tout aussi violent mais surtout beaucoup plus atmosphérique, ce qui en fait le titre le plus original.

Wicked Wisdom est la preuve en musique que chez Will Smith, on n'écoute pas que du rap mais aussi du métal. Agressif et sombre, cet album est à écouter pour tous les amateurs de néo-metal violent. Toutefois, la qualité n'est pas forcément au rendez-vous, faute à un résultat manquant d'originalité et pas toujours maîtrisé. Les pionniers du genre demeurent clairement au-dessus. Mais ce premier album était un coup d'essai et l'on attend avec plaisir ce groupe pour un second opus ou un live qui doit être à coup sûr décapant.


Wicked Wisdom - Wicked Wisdom

1. Yesterday Don't Mean
2. Something Inside of Me
3. One
4. Bleed All Over Me
5. Cruel Intentions
6. You Can't Handle
7. Forgiven
8. Set Me Free
9. Don't Hate Me
10. Reckoning

A découvrir
Korn -
Korn -
Muse - Showbiz
Muse - Showbiz
Slipknot - Iowa
Slipknot - Iowa