4/10Tristan Nihouarn - Sauf erreur de ma part

/ Critique - écrit par nazonfly (), le 28/03/2012
Notre verdict : 4/10 - Sisi il y a bien erreur (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 10 réactions

Un objet somptueux qui cache malheureusement une musique rapidement inintéressante, voire ennuyeuse. Voilà comment on pourrait qualifier Sauf erreur de ma part, premier album solo de Tristan Nihouarn.

Matmatah en solo

Tristan Nihouarn, si ce nom ne vous dit rien, il est de notre devoir de vous le
Triste en marche
présenter. Né à Brest en 1973, il a d'abord fait des études de mathématiques avant de se lancer dans la musique. Après avoir créé un premier groupe, c'est en 1995 que débute sa grande aventure, celle qui va lui changer la vie : Matmatah. Car, oui, Tristan Nihouarn est le fameux Stan du groupe breton qui nous a fait danser à la fin des années 90 (ah ce qu'on s'égosillait sur Lambé an dro!). Une fois la devinette résolue, on reconnaît bien la voix du chanteur de Matmatah. Par contre, au niveau musical, on aurait bien été en peine de faire le lien entre les deux époques, même si après de multiples écoutes, on se dit que tel ou tel son évoque un petit quelque chose.

Deux belles chansons et c'est tout

La direction choisie sur Sauf erreur de ma part est en effet une sorte de
Quel coquin cet arbre !
pop-rock porté par de nombreuses cordes pour le meilleur et pour le pire. Surtout pour le pire du reste. En réalité, il y a bien peu de titres qui nous éveillent sur cet album et Meredith qui fait l'ouverture se révèle comme étant le plus réussi sans casser des barres : le sens de la mélodie de Tristan Nihouarn se met au service d'une chanson rock sans prétention mais qui fonctionne plutôt bien, surtout en comparaison du reste de l'album. L'autre chanson que l'on peut mettre en avant est la très désabusée et donc tout simplement belle Darjeeling amer. Ici les cordes vibrent de concert avec la guitare et la voix de Tristan Nihouarn et, de fait, nous emmènent pour une fois dans le monde de l'ex-Stan, un monde plein d'une triste nostalgie, peut-être celle de la fin d'une ère.

 

Alors en souvenir de tout ce que Matmatah nous a apporté, on ne dira pas grand chose d'autre de Sauf erreur de ma part, sinon qu'il s'agit justement d'une erreur. Non pas que la direction prise soit mauvaise ou qu'on veuille du Matmatah 2.0, après tout on n'avait pas fait le rapprochement avec son précédent groupe avant de se renseigner sur l'album, il y a même deux-trois idées qui auraient mérité d'être plus développées (Ton chorégraphe par exemple), mais les belles mélodies ne fonctionnent malheureusement pas vraiment.


Tristan Nihouarn – Sauf erreur de ma part

01. Meredith
02. Ma vie est un chef d'oeuvre
03. Des merveilles
04. Sauf erreur de ma part
05. Darjeeling amer
06. Tu me gerces
07. La démesure
08. Vientiane
09. Qu'elles viennent
10. Ton chorégraphe
11. Dernières nouvelles du Bosphore


A découvrir
Matmatah - La ouache
Matmatah - La ouache
Merzhin - Pleine Lune
Merzhin - Pleine Lune
Merzhin - Adrénaline
Merzhin - Adrénaline