5/10Slipknot - Vol. 3: The Subliminal Verses

/ Critique - écrit par weirdkorn, le 03/06/2004
Notre verdict : 5/10 - le volume versatile (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 42 réactions

Message d'alerte à toutes les personnes horripilées par les chansons bien brutales, celles qui vous martèlent le crâne pour la journée. Vérifiez l'isolation et bouchez-vous les oreilles parce que le nouveau Slipknot vient d'arriver avec des nouveaux masques et des nouvelles tenues. J'exagère évidemment mes propos, Slipknot n'est pas le groupe le plus extrême, loin de là, mais il possède une grande popularité ce qui rend assez difficile le fait de passer à côté. Le troisième album (je ne compte pas Made Feed Kill Repeat) du gang masqué se dénomme Volume 3: The Subliminal Verses et marche d'ailleurs déjà très fort. Les 9 tarés de l'Iowa, affectueux surnom donné aux membres du groupe ont cette fois-ci travaillé avec Rick Rubin (Red Hot Chili Peppers, Slayer, System of a Down) et sont partis vers de nouveaux horizons.

Ce qui frappe d'entrée, c'est la difficulté de la première écoute. On est surtout étonné par tout ce qui nous tombe dessus et aucun titre ne semble se détacher. Le son est très clair et les rythmes sont bizarres. Il faut se repasser plusieurs fois l'album avant d'entrer dans le nouvel univers slipknotien et apprécier la diversité de The Subliminal Verses. Personnellement, apprécier est un mot bien fort mais devrait concerner pas mal de monde. J'ai toujours beaucoup de mal à accrocher aux nouvelles chansons. Je leur reconnais un important travail de composition mais il n'y a rien de transcendant. Au final, il n'y a ni la folie et la rage pure de Slipknot (l'album éponyme), ni la puissance et l'agressivité d'Iowa. Attention, The Subliminal Verses n'est pas un album gentillet que tout le monde pourra écouter. Cela reste du Slipknot et le groupe a tenté une nouvelle approche, moins efficace et plus travaillé.

Le résultat est déroutant. On trouve sur cet album un peu de tout, du style proche de Stone Sour, des ballades (oui, vous avez bien lu) et du Slipknot plus classique. Duality, le single, en est l'exemple, alternant entre un refrain à la Stone Sour et des couplets bien peu fluides. Je ne trouve pas que tous les titres soient du même niveau. Alors qu'aucun n'est assez bon pour se détacher véritablement du lot, j'en trouve certains franchement mauvais. Assez bizarrement, je qualifierai beaucoup de leurs chansons de militaire et je n'apprécie pas vraiment ce nouveau style. Sur tous les titres que l'on peut qualifier d'énervé, je n'arrive jamais à accrocher les couplets. Corey Taylor hache tous ses mots et une partie du refrain scande sur un ton martial je ne sais quelles paroles comme sur The blister exists et Three nil. C'était aussi le cas sur People=Shit ou The heretic anthem mais cela passait bien mieux. A part un second refrain mélodique et chanté arrivant à point sur ces deux titres, le reste ne me donne pas envie de pogoter. Ainsi, je n'aime pas du tout Welcome, Pulse of the Maggots et The nameless. Les espèces de mini solos apportent du nouveau sur le plan créatif mais j'ai encore des doutes sur leur utilité.

Assez étonnamment, The Subliminal Verses est sauvé par les passages les plus mélodiques, les plus lents et même les ballades. Prelude et The virus of life arrivent à nous entraîner dans des profondeurs lugubres (un peu comme Gently mais en moins bon). Opium of the people, Vermilion et Before I forget sont moins énervés, plus mélodiques mais s'écoutent bien. Circle, Vermilion pt.2 et Danger - Keep away sont trois ballades. Elles sont belles et on ne demande pas plus à ce genre. Cela dit, c'est un genre vraiment bizarre sur un album de Slipknot. Je les vois mal jouer une ballade sur scène avec leurs masques et leurs combinaisons. En parlant de live, je suis néanmoins sûr que le groupe saura bien rendre ses nouvelles compositions et vont nous faire jumper dans tous les sens le 23 juin. On peut leur faire confiance pour ça.

The Subliminal Verses est une évolution dans la musique de Slipknot qui se veut moins primaire, moins enragé que les albums précédents. Mais je trouve que la sauce prend moins à cause notamment de couplets très saccadés et peu entraînants. On y trouvera du bon, du moins bon et même du mauvais. Slipknot a tenté, je trouve qu'ils se sont un peu plantés et reste à savoir si The Subliminal Verses sera leur dernier album.

A découvrir
Slipknot - Iowa
Slipknot - Iowa
Slipknot - Slipknot
Slipknot - Slipknot
Mushroomhead - XX
Mushroomhead - XX