6/10Pleymo - Rock

/ Critique - écrit par weirdkorn, le 19/12/2003
Notre verdict : 6/10 - Play moins rock et plus métal (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - 1 réaction

Pleymo, le groupe le plus apprécié mais aussi le plus décrié de la scène métal française, est de retour avec un troisième album dénommé Rock qui va en surprendre plus d'un. L'histoire de ce CD tourne autour de la vie d'un garçon schizophrène prénommée Rock. Comme l'indique son titre, ce nouvel opus est beaucoup plus rock et tourné vers la mélodie que ses prédécesseurs. Le groupe qui en a eu marre d'être estampillé néo-métal (pourtant à juste titre) et d'entendre qu'ils ne pouvaient faire que la même chose a changé son style pour une approche plus mature avec des textes réfléchis et une musique moins rentre dedans. On peut voir ce changement de direction dans le groupe seulement par le fait que les musiciens signent maintenant leur album avec leur vrai nom et plus leur pseudo.

Est-ce qu'au moins le résultat est bon ? Dans l'ensemble, je répondrai oui. Pleymo a changé, au revoir le rap, le verlan, les textes débiles et bienvenue dans un univers plus rock et mélodique. Mark Maggiori chante quasiment tout le temps (même si ce n'est pas le meilleur chanteur, çà passe quand même bien) et ne gueule presque plus, çà c'est très dommage. J'avais lu une interview du groupe il y a quelques mois qui disait que par rapport à Medecine Cake, les passages calmes seraient encore plus calmes et les morceaux vénères encore plus vénères. Malheureusement, la deuxième partie n'est pas vérifiée. Il manque sur Rock des chansons comme les très slipknotiens kubrick et muck. Alors les titres les plus bourrins, c'est pour le prochain? Pleymo était le groupe le plus jumpant de la scène française. Du début à la fin, sur Keçkispasse et sur Medecine Cake, les chansons étaient toutes super énergiques, assez bourrins et très efficaces. Sur Rock, il ne reste plus que l'efficacité et un peu de peps ce qui est très dommage. Des chansons où Mark pousse une gueulante auraient été plus que bienvenues.

Quoi qu'il en soit, Pleymo a en général réussi son passage vers un univers plus rock. Les mélodies sont bonnes sur les titres qui sonnent métal et pas toujours réussies pour le reste. Ils ont réussi à calmer le jeu et faire des titres plus sympas et pas forcément bourrins. Malheureusement, cela ne vaut que pour la moitié du CD. Il est quasiment coupé en deux entre des chansons avec une base métal et une autre partie beaucoup trop pop. Divine excuse représente le mieux cette évolution, on y on voit les deux facettes de Rock, c'est-à-dire la mélodie un peu facile et raté ainsi qu'une influence métal sympa.
Rock comporte quelques titres que l'on pourra retenir, notamment la chanson du même nom avec un refrain qui restera longtemps dans nos têtes. 1977, L'insolent, Polyester môme et Chérubin restent dans la veine Pleymo et métal sauf qu'il y a de vrais textes et qu'elles sont moins énervées que ce que l'on avait l'habitude d'entendre. Dans le côté rock, Zorro est la plus réussie. On sera aussi surpris par le mélodique et très bon Une vie de détail. En fait, l'exception de cet album est Kongen. Ce titre très rap-métal n'aurait pas fait tâche sur Keçkispasse où l'on retrouve en guest les Enhancer qui vont faire jumper tout le monde avec leur « Shut the fuck up ».
Voilà pour les réussites, les autres chansons sont trop pop et on a fortement envie de les zapper quand on les entend. Laugh Calvin est même quasiment inécoutable. Modaddiction est un titre qui dénonce la Star Academy. Mark a fait exprès de la faire calme et çà se comprend, c'est plus facile de gueuler contre quelque chose que d'en parler calmement. Il n'empêche que j'aurai bien aimé entendre un titre dans le style de Muck pour ce thème.

Le vrai plus de cet album est qu'il est vendu dans son édition collector avec un DVD et un livret de 52 pages où l'on retrouve le processus créatif de cet album. Le DVD est composé de deux parties de 40 minutes chacune, une sur Medecine Cake avec la tournée, le Japon, les clips, et l'autre sur l'enregistrement de Rock. On peut voir sur le DVD que Pleymo est un des groupes qui se lâche le plus en live et j'espère que leur concert restera aussi énergique et survolté malgré le nouvel album. La pochette est comme toujours très belle, Ça aide d'avoir des graphistes dans le groupe.
En fait, il manque encore une chose chez Pleymo: un vrai live en DVD. Peut-être après le concert du 07 février à l'Olympia. Voilà ma proposition, après le groupe devra se remettre au travail pour un quatrième album, qui je l'espère sera plus énervé et bourrin que Rock.

A découvrir
Pleymo - Episode 2 : Medecine Cake
Pleymo - Episode 2 : Medecine Cake
Pleymo - Keçkispasse ?
Pleymo - Keçkispasse ?
A - Hi-Fi Serious
A - Hi-Fi Serious