Pleymo - Inteview du 20 Octobre 2003

/ Interview - écrit par Loic, le 20/10/2003

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 1 réaction

C'est à l'occasion du Rocksound Festival que nous avons eu la chance de rencontrer Mark et Fred, respectivement chanteur et batteur de Pleymo. Présent dans la salle, Fred a gentiment accepté de répondre à l'improviste à quelques questions :

Krinein : Pourquoi n'avez-vous pas joué ce soir ?
Fred : Parce qu'on n'est que deux ! On n'a pas pu être tous là ce soir, on a tous des obligations à droite ou a gauche. En fait, notre tournée ne commence que dans longtemps, l'album sort dans deux jours et on ne répète pas en ce moment. On ne peut pas gérer la sortie de l'album dans deux jours, et être là pour faire un concert.

K : Ça aurait pourtant fait un beau « united nowhere », avec Aqme qui a joué hier, et Wunjo et Enhancer aujourd'hui.
F : Oui, ça aurait été énorme ! Mais bon, on est venu, on a fait un petit featuring, c'est déjà ça ! (Mark a chanté avec Enhancer sur la chanson Music business NDLR)

K : L'album n'est pas encore sorti, mais on a déjà pu écouter le single à la radio, et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il ne ressemble pas du tout à ce que vous aviez pu faire auparavant. Tout l'album sera comme ça ?
F : Oui et non en fait. On a choisi de mettre ce titre en single parce qu'il est vachement représentatif de ce que va être l'album, parce que dedans il y a de tout, il y a un plan vénére, de la mélodie, et c'est vachement alternatif, l'album est comme ça. Il y a des chansons « sur-vénére », d'autres vraiment plus calmes, on a vraiment contrasté le truc et cette chanson représente vraiment bien l'album, c'est un bon mélange de ce qu'on peut trouver sur l'album, en « vénére », mélodie, groove.
On a voulu faire un album qui soit riche. Effectivement, ça change de ce qu'on a fait avant, mais on ne va pas faire 20 ans la même chose. Ca fait 6 ans que Pleymo existe et ça fait 11 ans qu'on fait de la musique, et tu vois, quand j'ai commencé la musique, j'étais déjà dans ce style. Au bout d'un moment, c'est humain, t'as envie de passer à autre chose. Cette nouvelle direction artistique et musicale a été un retour aux sources en fait. Quand on a commencé la musique, on écoutait tous Nirvana, Pearl Jam, Alice in chains, donc on s'est retourné vers ça, mais en gardant tout de même notre influence metal, parce qu'on a aussi grandi avec Sepultura et Pantera ! On a essayé de faire un mélange de tout, en zappant le rap, parce que Mark avait envie de passer à autre chose, je pense que pour lui, il a fait le tour de la question sur les albums précédents, et là, il avait vraiment envie de chanter.

K : C'est pour ça que l'album s'appelle rock, pour montrer ce retour aux sources ?
F : Non pas du tout (rire) ! C'est le nom d'un petit garçon ! En fait, c'est un concept album centré sur un petit garçon qui s'appelle Rock, qui est aveugle et schizophrène, il s'est inventé un double qui s'appelle Injall, et je n'en dirai pas plus pour l'instant, vous le découvrirez dans 2 jours !

K : Et d'être monté sur scène ce soir, ça ne vous a pas donné envie de reprendre la tournée ?
F : Si, ça m'a démangé, tu peux pas savoir à quel point ! Je suis vraiment pressé de commencer la tournée !

K : Et elle commence quand ?
F : En janvier, c'est dans longtemps ! Et elle commencera ici, à Clermont Ferrand, le 16 je crois, dans cette salle. On kiffe cette salle, on avait déjà joué ici, il y a un ou deux ans pour la fête de la musique, avec Superbus entre autre, et ça c'était super bien passé. On a eu le choix du lieu pour le début de la tournée, et on a choisi Clermont pour cette salle. En plus, on aime beaucoup la ville, et on va y rester une semaine avant le concert.

Nous tenons à remercier Fred pour sa disponibilité, ainsi que Hervé de la coopérative de mai, sans qui cette interview n'aurait pu se faire.

 

A découvrir
Pleymo - Episode 2 : Medecine Cake
Pleymo - Episode 2 : Medecine Cake
Pleymo - Keçkispasse ?
Pleymo - Keçkispasse ?
Ambryo - Interview
Ambryo - Interview