3/10Missill - Mashup 2

/ Critique - écrit par nazonfly (), le 17/05/2012
Notre verdict : 3/10 - Mademoiselle est malade (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Mash-up : genre musical hybride puisqu'il consiste en l'association, dans un même morceau, de deux ou plusieurs titres existants. C'est en tout cas ce que nous dit Wikipedia. Et pour ce genre de choses on peut faire confiance à
Super Missill
l'encyclopédie libre. Il y a de cela quelques années on appelait cela un medley, voire un pot-pourri.

En 2012, c'est quand même plus smart de dire mashup et, pour cette chronique, c'est Missil qui s'y colle. La Djette a derrière elle déjà 4 albums dont Kawaii que nous avions critiqué précédemment et Mashup déjà en 2005, une mixtape vendue à plus de 25 000 exemplaires. Sept ans après, elle décide donc de sortir la suite de son premier succès.

Avant de me lancer réellement dans cette chronique, je me dois de préciser que je n'ai jamais franchement compris l'intérêt de ces mixtapes/mashups et autres pots-pourris. Les artistes piochent ici et là des bouts de morceau, les collent en les habillant vaguement de rythmes electro : l'ensemble est en général indigeste et tient souvent plus du blind test que de la musique.

Mashup 2 n'échappe pas franchement à la règle : l'EP, un long titre de 35 minutes, débute pourtant par On te voit de Joey Starr. La voix grave et
Kawaii power !
rocailleuse, inimitable de l'ex-NTM et son « Sarko on te voit » est une bien belle façon de démarrer l'album. Cela continue d'ailleurs plutôt bien avec des premières minutes plutôt bien foutues, entraînantes dans un environnement clairement tourné dancefloor : on croise ainsi Invincible issu de Kawaii (mais aussi un bout de BO de Wild wild west). Et puis petit à petit la qualité se délite, la mixtape ressemble de plus en plus à une soupe indigeste, une espèce de mélange soul, disco, electro, house qui endort plus qu'il n'éveille l'oreille, malgré la présence rafraîchissante de Kawaii. Un bousin qui rappelle un peu les fins de soirées où l'on zone, épuisés, ne parvenant même plus à séparer le bon grain de l'ivraie dans une bouillie musicale au goût révulsant. Sur cette fin éreintante, on croisera ainsi les Beach Boys, de la musique des années 30 et même... Lana del Rey ! Qui relance un peu la machine, grâce notamment à Nicki Minaj, pour cinq dernières minutes entre hip-hop et electro. Comme si Missill avait particulièrement soigné son entrée et sa sortie.

Alors vous l'aurez compris, on ne vous conseillera pas franchement l'album. On vous exhortera même à retourner écouter Kawaii, mais si vous voulez vraiment vous faire une opinion sur Mashup 2 l'EP est en téléchargement gratuit sur le site de Missill.

Missill - Mashup 2

01. Mashup 2

Oui ce tracklisting est complètement inutile.

A découvrir
Matt - Rnb 2 rue
Matt - Rnb 2 rue
Slipknot - Slipknot
Slipknot - Slipknot
Korn -
Korn -