6/10Ill Niño - Confession

/ Critique - écrit par weirdkorn, le 24/02/2004
Notre verdict : 6/10 - Fin de revolution (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Après le vraiment très bon revolution revoluciòn, Ill Niño est de retour avec Confession pour remettre sur le devant de la scène son métal puissant et mélodique à la sauce latino. Entre les deux albums, il y a eu un petit changement de line-up avec l'arrivée de Ahrue Luster (ex Machine Head) à la guitare et de Danny Couto aux percussions. Cette modification ne change pas fondamentalement le groupe mais l'on peut tout de même constater une légère évolution dans leur style.

Malheureusement, cette évolution n'est pas forcément positive. Je trouve Confession beaucoup plus formaté et mélodique que ne l'est revolution revoluciòn. Tous les titres ou presque du premier album sont des tubes, arrivant tous à être agressifs et violents, le tout renforcé par une mélodie venant toujours au bon moment et apportant à chaque fois un vrai plus. Dans Confession, le côté mélodique a été renforcé mais celui-ci casse un peu le rythme et se fait souvent au détriment de la puissance. Le single How can I live illustre parfaitement la tournure qu'à prise ce second album alternant entre de bons passages bourrins, une mélodie trop facile et mal placée ainsi qu'une structure manquant totalement d'originalité. On peut dire que c'était aussi le cas sur revolution revoluciòn sauf que cette fois-ci, la sauce prend beaucoup moins bien. Confession est loin d'être mauvais. Il est sympa, facile d'écoute mais il n'égale absolument pas le premier.

Dans l'ensemble, ce second album fait un peu trop simple et trop formaté. La plupart des chansons ont un style trop similaire (néo-métal latino) et se ressemblent pas mal comme How can I live, Unframed, Cleansing ou Letting go. Cela dit, on retrouve quand même quelques titres dignes du premier album comme Te Amo... I hate You, Two (vayas con dios) et surtout Lifeless...life... qui est la tuerie de l'album avec des paroles terribles et hurlées à souhait. On a aussi le droit avec This time's for real, Numb et Have you ever felt aux chansons très calmes sauf que seule This time's for real est réussie, les deux autres faisant trop Linkin Park. Et puis, il y a l'ovni de cet album : Re-birth, chanson très indus au rythme ultra rapide et franchement bizarre.

Au final, Confession est décevant par rapport à revolution revoluciòn. Il s'avère trop formaté néo-métal et manque un peu de punch. C'est néanmoins un album honnête et comportant quelques bonnes chansons (voire très bonnes pour Lifeless...Life...) mais qui est tout de même assez vite lassant.

A découvrir
Mushroomhead - XX
Mushroomhead - XX
Nickelback - Silver Side Up
Nickelback - Silver Side Up
Linkin Park - Hybrid Theory & Meteora
Linkin Park - Hybrid Theory & Meteora