8.5/10Ginger Frolic - Keyboard in a Tree

/ Critique - écrit par Vincent.L, le 15/10/2005
Notre verdict : 8.5/10 - L'effet gingembre (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 2 réactions

Une véritable agréable surprise qui montre que la France peut largement concurrencer avec l'Angleterre et les États-Unis.

Au sein de la vague pop-rock électronique française chantée en anglais, on retrouve des groupes comme Syd Matters, Cyan & Ben ou encore M83. Le premier opus de Ginger Frolic, Keyboard In A Tree, se démarque tout d'abord par le single Trouble Bubble. Un titre qui rassemble la mélancolie et les arrangements d'un Coldplay ainsi qu'un brin de folie techno passionnant. Après ce titre tubesque (malheureusement) à peine entendu, Paul (chant, guitare, claviers), Julien (guitare, chants additionnels), Mickaël (bass, claviers, guitare) et Bastien (batterie et chants additionnels) enchaînent les chansons pop et rock électroniques réjouissantes où l'on trouve des références évidentes.

La puissance mélodique et légèrement noisy de Coffee fait penser à du Radiohead teinté de riffs saccadés à la Interpol. La montée vers le refrain du magnifique Way Out peut faire penser à du Kraftwerk. Marqué par une basse et des claviers très Joy Division, Super 80 s'envole lors de ses refrains d'une nostalgie à pleurer. A Week et son synthé vintage (volontairement un peu foireux) rappelle Grandaddy et les Chameleons. Pour ce qui est du reste, les jeunes bordelais livrent un parfait mélange entre les genres (pop, rock, electro, ballades) où l'on rencontre le chant long-intense de Paul, des arrangements qui font souvent penser à ceux de Coldplay et une inventivité qui donne un plus indéniable. Ainsi de nombreux charmes spécifiques au groupe caressent tendrement nos oreilles et notre esprit : le synthé distortionné de Aneth, le contraste entre le couplet très pop anglaise de Sinking et ses poussées sentimentales, les changements de rythme et d'ambiance de At z Player, le psychédélisme déjanté de l'instrumental Dorothée Is a Punk, la magie de Sweet Suck (avec ses paroles coquines : "I just want your lips to be on my dick") et surtout de Human's Right (sur lequel la voix du chanteur se rapproche parfois étrangement de celle de Michael Stipe de REM).

Trop peu médiatisé, Ginger Frolic ne rencontre pas encore le succès à la mesure de la qualité de sa musique qui a de quoi séduire aussi bien les amateurs de new wave, de pop que d'electro. Une véritable agréable surprise qui montre que la France peut largement concurrencer l'Angleterre et les États-Unis.


Ginger Frolic - Keyboard in a Tree
01. Way Out
02. Coffee
03. Aneth
04. Super 80
05. Trouble Bubble
06. Sinking
07. A Week
08. Dorothée Is a Punk
09. As a Player
10. Sweet Suck
11. Human's Right
12. At the Jewellers

A découvrir
Coldplay - Parachutes
Coldplay - Parachutes
Saez - God Blesse
Saez - God Blesse
Ellis-Bextor (Sophie) - Read my Lips
Ellis-Bextor (Sophie) - Read my Lips