0.5/10Daft Punk - Human After All

/ Critique - écrit par Vincent.L, le 14/03/2005
Notre verdict : 0.5/10 - Honteux (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 81 réactions

Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem-Christo, en 1997, sur leur premier opus Homework, nous livraient un certain nombre de tubes House, Electro, Disco et Funk efficaces tels Da Funk, Around the World, Revolution 909 ou encore Burnin', qui nous faisaient oublier la pauvreté du reste de l'album. Puis, en 2001, ils nous proposaient Discovery, un album hommage à la Pop électronique des vingt précédentes années avec des hits comme One More Time, Aerodynamic, Digital Love, Harder, Better, Faster, Stronger et se vautraient sur le reste du disque dans une House infecte et terriblement vide.
Malgré tout, on ne retenait de ces albums que le meilleur: les vocoders et les mélodies enjouées ainsi que les compositions faciles et dépouillées mais souvent entraînantes et entêtantes.

Sur le nouvel album Human After All, les Daft Punk sombrent dans la nullité la plus totale en trouvant le moyen de refaire ce qu'ils ont déjà fait auparavant mais en échouant à 100%. En utilisant les mêmes artifices (mêmes vocoders, mêmes effets et sonorités électroniques, mêmes rythmes binaires, mêmes types de mélodies simples et les mêmes influences seventies et eighties), ils nous offrent 10 titres d'un répétitif et d'une absence d'originalité à toute épreuve. Le titre éponyme à l'album en est la première démonstration en répétant maladroitement Harder, Better, Faster, Stronger pendant 5 interminables minutes.
Les chansons suivantes ne font que confirmer la descente du groupe au plus profond de la fosse septique: l'accélération bruyante de The Prime Time of Your Life est tout bonnement affligeante et surfaite, les affreusement répétitifs et ennuyeux Robot Rock et Television Rules The Nation sont du sous Kraftwerk de la plus mauvaise époque avec des sons particulièrement pourris, les incroyablement minimalistes et pas variés Steam Machine, Technologic et The Brainwasher sont tout simplement insupportables, les deux seules tentatives mélodiques Make Love et Emotion sombrent dans des remakes foireux et extrêmement longs de Digital Love.

Passez votre chemin, le dernier album des Daft Punk est une véritablement insulte à la musique électronique tant il est répétitif, surfait et creux.
Plus insupportable encore que l'album, il y a le soutien inconditionnel de certains médias et de fans qui osent défendre le groupe dans son avalanche de médiocrité et de plagiat (adhérer à Robot Rock est incensé). Bref, si Human After All avait été fait par n'importe quel autre artiste Electro que Daft Punk, tout le monde se serait permis de le détruire...


LISTE DE TITRES

01. Human After All
02. The Prime Time of Your Life
03. Robot Rock
04. Steam Machine
05. Make Love
06. The Brainwasher
07. On Off
08. Television Rules The Nation
09. Technologic
10. Emotion
11. Robot Rock (Radio Edit)

A découvrir
Daft Punk - Discovery
Daft Punk - Discovery
Red Hot Chili Peppers
Red Hot Chili Peppers
Matt - Rnb 2 rue
Matt - Rnb 2 rue