8/10Cocoon - My Friends All Died in a Plane Crash

/ Critique - écrit par Danorah, le 05/01/2008
Notre verdict : 8/10 - So cute (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 9 réactions

Un album tout doux qui se déguste au coin d'un feu crépitant avec un chat ronronnant sur les genoux et un chocolat fumant entre les mains. Oui, c'est cliché, et alors ?

Cocoon, on commence à connaître. Entre I Hate Birds, From the Panda Mountains et autres distinctions des Inrockuptibles, le petit duo a fait du bruit. Un peu. Pas trop. La musique bruyante, ce n'est pas leur tasse de thé. Eux, ça serait plutôt les mélodies caressantes, les berceuses douces-amères et l'élégance discrète des instruments acoustiques. Ce qu'ils nous livrent dans My Friends All Died in a Plane Crash.

Rarement un groupe a aussi bien porté son nom que celui-ci. Cocoon n'est ni plus ni moins que ce que son nom inspire : un duo charmant et sensible, auteur de chansons toutes en rondeurs et en douceurs. (Et ce n'est pas l'artwork de l'album qui vous fera prétendre le contraire.) La grâce dépouillée du premier titre, Take Off, met en place le décor : guitare acoustique cristalline égrenant ses accords qui ne manquent pas de rappeler les douces comptines de Eels, enrichie au fur et à mesure de quelques cordes et d'un piano, deux voix qui se superposent et se complètent... le tout teinté d'une sorte de mélancolie sereine et particulière. Les titres guillerets ne manquent pas pour autant et marquent finalement les plus belles réussites de l'album : entre On My Way et sa mélodie inattaquable, un Chupee bondissant et un Owls tout en échos et en répétitions, on ne sait plus où donner de la tête.

Le duo vocal formé par Mark Daumail et Morgane Imbeaud fonctionne à merveille, le timbre masculin angélique légèrement nasillard et fêlé se fondant avec la voix féminine plus chaude et caressante (voir Christmas Song, où les parties à l'unisson sont du plus bel effet.) Ajoutez à cela des violons et violoncelles pour le liant, des cuivres pour la rondeur, et vous obtenez Seesaw, le titre le plus touchant de l'album. La réussite est également au rendez-vous quand des chœurs légers et une flûte aérienne se mêlent à la fête, pour donner naissance au très joli Humming Bird.

Pourtant, puisque cet album n'atteint pas la note maximale, il faut bien évoquer les quelques points négatifs qui viennent noircir le tableau. En effet, si certains titres sont renversants de tendresse et de sincérité, d'autres un peu trop conventionnels peinent à attirer autre chose que l'ennui : Paper Boat, malgré l'arrivée des chœurs en fin de parcours, manque de relief et sonne même un peu mièvre sur les bords avec ses arrangements un peu dégoulinants, tandis que Cliffhanger et même Microwaves ne convainquent pas beaucoup plus. Heureusement, Tell Me parvient à prouver que même sur les rythmes les plus alanguis, Cocoon est capable de créer de l'émotion à fleur de peau, de celles qui vous fichent la chair de poule sans fioritures et avec autant d'aisance que d'autres vous assomment de grands épanchements aussi dramatiques qu'inopérants.

En un mot comme en 438, My Friends All Died in a Plane Crash, premier véritable album de Cocoon, laisse une impression largement favorable. Truffé de mélodies inoubliables (Chupee, On My Way, Seesaw, Owls, Christmas Song...) et d'une sensibilité remarquable, on ne peut que l'applaudir des deux mains et souhaiter que le duo ne fasse que se bonifier avec le temps. Débarrassé de ses quelques longueurs, l'album aurait tout simplement frôlé la perfection.

 

Cocoon - My Friends All Died in a Plane Crash
01. Take Off
02. Vultures
03. On My Way
04. Seesaw
05. Christmas Song
06. Tell Me
07. Owls
08. Paper Boat
09. Cliffhanger
10. Chupee
11. Hummingbird
12. Microwave 

A découvrir
Silence 4 - Silence Becomes it
Silence 4 - Silence Becomes it
Muse - Showbiz
Muse - Showbiz
Korn -
Korn -