7/10A.S Dragon - Va chercher la police

/ Critique - écrit par juro, le 07/06/2005
Notre verdict : 7/10 - A embarquer dans son panier (à salade) (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

La pop en français possède peu de représentants dignes de pouvoir obtenir un rôle au premier rang de la scène nationale aux côtés d'Indochine. Après son premier album, A.S Dragon s'était très bien positionné, le plus dur restait de confirmer sur ce deuxième album qui se faisait attendre. Va chercher la police s'inscrit dans le cadre de la continuité de Spanked et du titre longtemps resté en tête Mais pas chez moi. Mettant en avant son interprète fortement inspirée des icônes anglophones, Natasha Le Jeune, A.S Dragon prône un style sympathique plus orienté rock que leurs débuts.

La voix monocorde de Natacha Le Jeune imprime une ambiance langoureuse sur quelques titres alors qu'à l'inverse elle peut aussi bien se réveiller pour s'installer sur un tempo beaucoup plus rapide, beaucoup plus rock, agrémenté du trio habituel guitare/basse/batterie mais aussi de quelques touches de clavier. Les textes ont une connotation féminine certaine puisqu'ils ont été écrits en grande partie par la chanteuse elle-même mais aussi par Virginie Despentes, la sulfureuse auteur de Baise-moi, autant dire que la touche révoltée est présente. Pourtant, à la seule lecture des titres se dégage une certaine fragilité/fébrilité qui se retrouve dans les textes et les mélodies montrant des destins de femmes.

après une entame profondément rock sur Morte avec son étonnante intro au piano et un envoutant Cher tueur, Natasha Le Jeune nous démontre tout son potentiel avec Comme je suis, le très bon single où sa voix est mise en valeur. Faisant référence à Blondie, Debbie Harry et Iggy Pop, ce titre s'adresse aussi à l'époque de la pop des années 70 à 80 en général mais surtout explicite le choix du groupe de chanter en français. Ce titre est un véritable texte à l'affirmation du groupe et de Natasha elle-même, avec ses soupirs exquis, parvenant à se détacher de loin du reste de l'album. Dommage que la mélodie couvre parfois la voix de l'interprète car Alchifumiste développe un rock progressif avec une guitare performante dans le refrain prenant une place dominante et s'adressant à un homme mais peu audible.

Peu à peu, on se rend compte que l'album d'A.S Dragon est beaucoup plus rock que le précédent cependant quelques titres plus pop comme Corine et Naufragés de l'ombre font penser à ces fameuses chansons des 80's avec un déluge de claviers qui rend l'ensemble plus électronique que les premières. Des textes ambigus, un peu étranges, donnent une connotation plus profonde à cette pop souvent qualifié de bleuette, la plupart des textes sont travaillés et créateurs d'histoires. Quelques titres en anglais composent le reste de l'album (I wanna be your doll, Plastic Hooker et Tell me qui est remix de Comme je suis, toujours aussi bon mais avec des paroles différentes).

Un disque qui nous plonge dans une rétrospection vers les années 80 et donc totalement à contre courant de la musique actuelle. Agréable, A.S Dragon confirme que la police va encore avoir pas mal de boulot, on en redemande !

A.S Dragon - Va chercher la police

01. Morte
02. Cher tueur
03. Comme je suis
04. Alchifumiste
05. Seules à Paris
06. Corine
07. I wanna be your doll
08. Plastic hooker
09. Froide
10. Naufragés de l'ombre
11. Cloue moi au ciel
12. Tell me

A découvrir
Tranquille, les phrases cultes du Loft
Tranquille, les phrases cultes du Loft
Stereotypical Working Class - Illusions
Stereotypical Working Class - Illusions
Indochine - Paradize
Indochine - Paradize