Zone Libre, Casey et Hamé/Collectif Mary Read - Concert au Fil de Saint Etienne - 28/03/2009

/ Compte-rendu de concert - écrit par nazonfly (), le 31/03/2009

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 2 réactions

Zone Libre accompagné de Casey et Hamé ont plus que mis le feu au Fil pour un concert exceptionnel réjouissant pour les oreilles. On en redemande.

Le Fil est en train de devenir une place incontournable de la scène stéphanoise. grâce à l'association La Limace (collectif Ligérienne de Musiques Actuelles). Une salle modulable permet d'accueillir de 400 à 1020 personnes, tandis le Bar Club permet de plus petits concerts (250 personnes maximum). Pour cette soirée du 28 mars accueillant notamment le projet Zone Libre, Casey et Hamé, c'est cette dernière scène qui sera le lieu des festivités.

Collectif Mary Read

C'est le Collectif Mary Read qui ouvre le concert. Un public peu nombreux mais plutôt dense, grâce à la petite taille de la scènej se masse devant celle-ci, ce qui semble franchement impressionner le groupe originaire de Saint Etienne et de Montceau-les-Mines. Le collectif justement est composé de deux rappeurs, d'une rappeuse un peu trop en retrait et d'un mec aux platines. Les premières minutes sont plutôt enthousiasmantes : un flow à trois voix qui se mélangent et se passent le relais de façon plutôt réussie, et des grosses basses qui poussent bien derrière. Pourtant au fur et à mesure du concert, l'intérêt diminue sensiblement. Les petites erreurs techniques se multiplient, une panne de micro, des morceaux se terminent abruptement. Et les poncifs sont de sortis : quelle originalité qu'une chanson anti-fasciste ! Mais le pire est sans doute les trois passages slammés, aux rimes faciles et aux textes de moyenne facture. Il faut toutefois mettre à l'actif du groupe un bon titre sur le thème de l'égalité homme-femme et du combat féministe. Notons aussi l'intervention d'un membre d'un collectif stéphanois appelant à l'insurrection, ainsi que celle d'un étudiant de l'université, aux yeux vitreux, nous indiquant, avec une certaine fierté, que l'université de Saint Etienne est bloquée depuis deux mois, et qu'elle est le siège de nombreux débats et concerts, sans même dire un seul mot sur l'origine du malaise... Deux interventions qui seront franchement loin de servir la cause.

Zone Libre, Casey et Hamé

Mais l'événement de la soirée c'est bien sûr le concert de Zone Libre,Casey et Hamé. Serge Teyssot-Gay, guitariste de Noir Désir, développe depuis plusieurs années, un ensemble de projets pour la plupart excitants. On a ainsi pu le voir avec Khaled Al-Jaramani dans un mélange guitare électrique - oud syrien dépaysant. Dernièrement Serge Teyssot-Gay s'est acoquiné avec Marc Sens (Yann Tiersen) et Cyril Bilbeaud (Sloy) sur Zone Libre, un projet à trois guitaristes, dont l'album, Faites vibrer la chair, est une réussite complète. Pour donner voix au projet, Zone Libre va proposer une collaboration avec la rappeuse Casey et Hamé du groupe de rap La Rumeur. Sur papier, la rencontre promet beaucoup avec un mélange détonnant de l'énergie vocale des deux rappeurs, des textes ciselés de Casey et de la puissance d'un ensemble guitare/basse/batterie. Sur scène, c'est un grand moment de communion entre les musiciens dès le premier morceau, L'angle mort, qui est aussi le titre de l'album sorti en février dernier. La rappeuse Casey se laisse porter par le tsunami électrique qu'émettent les autres membres du groupe et occupe la scène d'une façon magistrale. Serge Teyssot-Gay sur la gauche fait jouer ses doigts sur le manche de sa gratte, se laisse ensevelir par le plaisir des cordes. Marc Sens se lance dans un long solo, défie Teyssot-Gay d'un regard amical et enfièvré. Bilbeaud soutient le tout derrière ses fûts, martèle et ponctue les morceaux. Hamé semble plus intérioriser ses sentiments, mais il est là, terriblement présent, incontournable. Le public ne peut qu'être conquis, emmené dans des univers où il n'a sans doute pas l'habitude d'être porté. Comme le dira Casey, ce projet un peu fou de réunir deux mondes qui se rejettent presque fonctionne à merveille, et l'on se dit qu'on a vraiment affaire à un de ces concerts exceptionnels qui restent dans la mémoire et qui ne donnent qu'une envie : se ruer sur l'album du projet.

Zone Libre, Casey et Hamé emportent bien évidemment haut la main le suffrage de la soirée. Le public ne s'y trompe pas et s'est déplacé en masse occupant la petite salle du Fil. Un concert exceptionnel pour des artistes non moins exceptionnels.

A découvrir
Lesly - Pas celle que tu crois
Lesly - Pas celle que tu crois
Urban Peace
Urban Peace
Ellis-Bextor (Sophie) - Read my Lips
Ellis-Bextor (Sophie) - Read my Lips