5.5/10Yellowcard - Lights and Sounds

/ Critique - écrit par Emeric, le 01/02/2006
Notre verdict : 5.5/10 - 1er avertissement! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 4 réactions

Vous souvenez-vous de A, des Relient K, ou même encore des 3 Doors Down? Si non, passez à la critique suivante, si oui, ces quelques lignes vous intéresseront probablement. Les afficionados du rock en import direct des USA seront ravis de l'arrivée du second opus des Yellowcard. Plébiscités lors des MTV Music Award en 2004, avec la récompense du MTV2 Award pour leur premier album (sur une grande major) Ocean Avenue (totalement inconnu en France), le quintet bénéficie donc d'un sérieux coup de projecteur pour leur album Lights and Sounds.
Alors lumière sur le son des Yellowcard :

Un rapide coup d'oeil sur les thèmes abordés (avec bien sûr l'amour, que c'est original), une pochette en demi teinte qui présente un groupe tristounet, le regard perdu, l'air désabusé, me laissent attendre au pire, à savoir un groupe gentillement punk-rock pour jeunes ados en rebellion ! Et le pire est presque arrivé ! D'entrée de jeu, le titre instrumental (Three Flights up) violon - piano, sur un air faussement classique, annonce la tonalité mielleuse de l'album. Du coup, l'enchainement avec le second titre Lights and Sounds (le single) très énergique est difficilement digérable. Il aurait été certainement plus judicieux de l'introduire dans la foulée de Wainting game, Martin sheen Or JFK, où les violons, de Sean Mackin, refont progressivement leur apparition avec plus de tact et d'originalité. Key précise justement : "Un aspect que nous avons particulièrement apprécié, c'est que nous sommes réellement parvenus à y incorporer des cordes". Reste cependant à équilibrer le tout car le style apparaît alors bancal entre punk rock traditionnel et punk rock "violonisé" !
Le chanteur Ryan Key et son claviériste Pete Moseley sont les piliers du groupe dans l'écriture des textes, pleins de bon sentiments et émouvants, sans pour autant être exceptionnels ni bouleversants. Touché oui, notamment par Two weeks from twenty qui conte l'histoire d'un jeune GI mort à la guerre deux semaines avant ses 20 ans, ou par l'apparition récurrente du personnage Holly Wood tout au long du disque.

Quelques bonnes idées sur cet album Lights and Sounds mais néanmoins insuffisantes pour nous convaincre. Disons qu'ils apportent une pierre supplémentaire dans cet univers rock que les plus jeunes apprécieront. Ensuite l'ennui emportera les plus exigeants. Carton jaune donc pour Yellowcard, attention à l'exclusion !


1. Three Flights Up
2. Lights And Sounds
3. Down On My Head
4. Sure Thing Falling
5. City Of Devils
6. Rough Landing, Holly
7. Two Weeks From Twenty
8. Waiting Game
9. Martin Sheen Or Jfk
10. Space Travel
11. Grey
12. Words, Hands, Hearts
13. How I Go
14. Holly Wood Died

A découvrir
Muse - Showbiz
Muse - Showbiz
Collins (Phil) - Face Value
Collins (Phil) - Face Value
3 Doors Down - Away From The Sun
3 Doors Down - Away From The Sun