9/10Wu Lyf - Go tell fire to the mountain

/ Critique - écrit par nazonfly (), le 23/06/2011
Notre verdict : 9/10 - Lucie sait y faire (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 1 réaction

Porteur de lumière comme Lucifer, Go tell fire to the moutain porte avec brio celle de Wu Lyf, un groupe qui certainement mérite qu'on s'y arrête plutôt deux fois qu'une. On n'attend désormais plus qu'une chose : pouvoir les découvrir en concert.

Wu Lyf (acronyme de World Unite Lucifer Youth Fondation) est un étrange groupe mancunien qui a compris l'intérêt du buzz internet pour se faire connaître tout en gardant une démarche artistique assumée. C'est ainsi qu'ils donnent très peu d'interviews et qu'ils restent très mystérieux. C'est à la fois un bon moyen de s'affranchir des affres de la célébrité et une façon intelligente de faire parler de leur projet. Car cette Lucifer Youth Fondation est plus qu'un acronyme : elle est une nouvelle manière de définir la relation artistes/public. Cette fondation a pour ambition de se rapprocher du modèle des socios du FC
DR.
Barcelone : les membres ne sont pas des vaches à lait et font partie au contraire de la vie du club. De même, les supporters de Wu Lyf payent pour avoir un accès presque gratuits à tous les concerts du groupe, ainsi qu'une participation démocratique aux activités des Mancuniens ! Assurément une démarche intelligente dans un monde de la musique qui se tourne de plus en plus vers les relations directes avec le public. Mais nous nous éloignons justement de la musique.

World Unite Love You Forever

Pour la petite histoire, c'est donc avec le clip de Split it concrete like the colden sun god que nous avons découvert Wu Lyf. Ce premier morceau est un petit miracle avec une mélodie imparable, des guitares et des orgues qui se renvoient la balle avec bonheur et surtout une voix rauque qui, en chantant des paroles quasiment incompréhensibles (même avec les paroles sur le site du groupe..), accapare tout de suite l'auditeur. Par la suite, c'est Dirt qui venait heurter nos oreilles : le rythme martial et ces synthés toujours aussi religieux, associés à cette voix qui hurle/murmure (on ne sait plus trop) « World Unite Love You Forever », sans oublier ce clip engagé, achevait de nous convaincre. Wu Lyf allait devenir incontestablement LA sensation de 2011 avec la sortie de Go tell fire.

Spitting blood

Sans surprise, Dirt est sans doute le meilleur titre d'un album qui compte pourtant de bien belles pièces. Quant à Split it concrete like the colden sun god, devenu au passage Spitting blood, il prend encore une autre dimension et
DR.
capture l'oreille et l'âme sans plus jamais les laisser repartir. Nul doute que ce Spitting blood vous hantera pendant longtemps.

Aux côtés de ces tubes incontournables, d'autres titres se détachent de Go tell fire. LYF met en lumière les principales caractéristiques du groupe : un talent réel pour écrire des chansons parfaites, un talent certain sur cette voix qui, sans qu'on puisse l'expliquer, est tout simplement indispensable et une personnalité qui transparaît dans chaque note. Such a sad puppy dog sur laquelle les orgues s'en donnent vraiment à cœur joie rappelle que Lucifer était avant tout un ange avant de tomber en enfer. Le final échevelé de 14 crowns for me and your friends est un petit bonheur qui s'éloigne de la lourdeur mélancoliquement lumineuse du reste de l'album. Les autres titres, s'ils ne sont pas mauvais, sont légèrement en deça.

Porteur de lumière comme Lucifer, Go tell fire to the moutain porte avec brio celle de Wu Lyf, un groupe qui certainement mérite qu'on s'y arrête plutôt deux fois qu'une. On n'attend désormais plus qu'une chose : pouvoir les découvrir en concert.Et bien évidemment voir ce qu'ils vont devenir sur la durée.

WU Lyf - Go tell fire to the moutain

01. L Y F
02. Cave song
03. Such a sad puppy dog
04. Summas bliss
05. We bros
06. Spitting blood
07. Dirt
08. Concrete gold
09. 14 Crowns for me & your friends
10. Heavy pop

A découvrir
Nightwish - Over the Hills and Far Away / Century Child
Nightwish - Over the Hills and Far Away / Century Child
Rhapsody
Rhapsody
Silence 4 - Silence Becomes it
Silence 4 - Silence Becomes it