Wir Sind Helden - Concert parisien du 30/03/2006

/ Compte-rendu de concert - écrit par Loic, le 06/04/2006

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - laisser un commentaire

Wir sind Helden est sans aucun doute la révélation musicale de ces dernières années en Allemagne. Avec près d'un million de disques vendus les membres du groupe sont devenus en l'espace de quelques années de véritables stars outre Rhin. Même si leurs disques ne sont pas (encore) distribués en France et
qu'aucune promo n'y a encore été faite, le groupe a quand même réussi à fédérer quelques fans français, qui officient sur http://www.noussommesdesheros.com. Pour fêter la sortie prochaine d'un disque de Wir sind Helden en France, qui sera une sorte de compilation de titres issus de leur deux albums, plus 3 trois de leurs titres adaptés en Français, les Helden ont donné un showcase dans les locaux de Virgin music. Enfin, showcase, c'est ce que le label nous avait annoncé.
« Ce ne sera pas un showcase, mais un vrai concert à part entière, devant un vrai public. Il ne sera pas composé que de journalistes et de professionnels. Ils seront même minoritaire, puisqu'il y aura près de 300 personnes de notre fan club français qui vont venir » nous annonce Judith, la chanteuse, avant le concert, pour une interview qui sera bientôt mise en ligne.

A 20H, nous arrivons donc dans le showroom des locaux de Virgin EMI, et là grosse surprise. Lors de l'interview, les locaux nous avais déjà impressionné par leur modernité, mais le « showroom » est la cerise sur le gâteau : c'est une véritable salle de concert flambant neuve, spacieuse et parfaitement équipée. En attendant que le groupe monte sur scène, en entendant les conversations autours de nous, on se rend vite compte qu'en plus des fans français, le public est composé d'une part non négligeable d'allemands ayant traversé le Rhin pour voir leur groupe fétiche dans une salle de taille réduite, ce qui est dorénavant impossible à faire en Allemagne.


Quelques minutes plus tard, le groupe entre sur scène, et ce sera bien là la seul différence avec un concert classique : Pas de première partie. Le groupe commence directement par l'un de leurs plus grands tubes, Guten Tag, la chanson qui les a fait exploser en Allemagne, et qui fait immédiatement réagir les premiers rangs, qui sautent en rythme, faisant vibrer le sol. Peu après, pendant l'intro de Zuhälter, petit problème technique, la guitare de Jean-Michel ne marche pas. Les autres membres temporisent en allongeant l'intro, puis commencent la chanson sans lui, lançant des petites blagues de temps en temps, disant qu'en fait le groupe marche très bien sans lui, Judith étant heureuse d'avoir enfin la lead guitare, et Mark demandant au public s'il y a parmi lui un vrai guitariste avec une guitare qui marche. Avant la fin de la chanson, le problème est résolu, et Jean-Michel rejoint ses camarades pour les faire mentir : Avec deux guitares, c'est quand même mieux !
Les titres de leurs deux albums s'enchaînent, et principalement deux choses frappent le spectateur (en tout cas, ceux n'ayant jamais eu l'occasion de voir le groupe jouer live) : Alors que sur CD, les morceaux sonnent plutôt pop-rock, en live, les titres sont beaucoup plus rock que pop, et certains ont même des tonalités punks (comme Aurélie par exemple). La deuxième grosse surprise est la bonne humeur et la sympathie que dégage le groupe, qui fait un réel effort pour communiquer avec le public, tout le public. Alternant successivement le français, l'allemand, et l'anglais pour que tout le monde puisse comprendre, tous les membres du groupes y vont de leur petit message, petite blague, ou petite vanne sur le guitariste, Jean-Michelle Tourette, qui malgré son nom est incapable d'aligner 2 mots de français !
Cet effort pour se faire comprendre ira même jusqu'à chanter des passage de deux chansons (Aurélie et Von Hier am Blind) en Français (les adaptation de Aurélie, Von Hier am Blind/le Vide et Guten Tag/Reklamation seront disponible sur l'album qui sortira en France en mai). Même si personnellement je trouve qu'en Français, ces chansons perdent de leur saveur (surtout pour Vor hier am Blind/le Vide), en live, devant un public majoritairement français, l'effort est louable. D'ailleurs, le public (français, allemand ou mixte ?) le lui rend bien, en reprenant en choeur et par coeur des passages de nombreuses chansons.

Cette bonne ambiance générale se poursuivra jusqu'à la fin du concert, où le groupe effectuera pas moins de deux rappels, et lira une lettre écrite par des fans français, et se poursuivra même au delà du concert, puisque le groupe reviendra peu après leur sortie de scène pour signer des autographes et discutter avec les fans.

Bref, ce premier concert français de Wir Sind Helden fut une réussite de bout en bout, et espérons que ce soit le premier d'une longue série, et que le groupe puisse bénéficier dans notre pays de l'exposition qu'il mérite.

Nous tenons à remercier Emmanuel de chez labels pour nous avoir permi d'assister à ce concert, ainsi que Christophe Gosteaux, qui met à notre disposition ces photos. Vous pouvez trouver d'autres photos ici

A découvrir
Ludwig von 88 - Houlala 2 : la mission
Ludwig von 88 - Houlala 2 : la mission
Lofofora - Le fond et la forme
Lofofora - Le fond et la forme
Mickey 3D
Mickey 3D