9/10The White Stripes - Icky Thump

/ Critique - écrit par juro, le 16/07/2007
Notre verdict : 9/10 - White and White (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 7 réactions

Une fois de plus, les White Stripes remettent les couverts avec un album riche en émotions et en tubes à venir sur les ondes...

Les tenues cowboy bigarrées de la pochette d'Icky Thump et la photo en noir et blanc laisseraient penser que The White Stripes se serait mis au folk mais pas du tout car le duo de Detroit veut toujours casser la baraque avec son rock aux riffs ravageurs. Longtemps raillé par ces déclarations lorsqu'il s'éloignait de sa guitare, Jack White fait taire ses détracteurs et porte sur ses uniques épaules (ou presque) ce projet qui sent la poudre...

ickythump_promo_250
White Stripes, le défilé
En veux-tu, en voilà, des riffs à tout va ! Icky Thump sera rock'n'roll ou ne le sera pas ! Une chose est certaine : se sachant attendu au tournant avec ce nouvel opus, le duo l'a peaufiné à merveille et ce son garage rock avec des pointes folk et country possède une âme dès qu'il passe entre les cordes de Jack White. Véritable animateur du duo par ses solos, il sublime l'éternel batterie petit lapin Duracell de sa compère. Tambourinant plus que jamais sur une rythmique militaire (Icky Thump, Conquest, Little Cream Soda), Meg White répète un schéma simple mais efficace. La guitare se suffit à elle-même et le leader nous emmène une fois de plus sur des chemins biscornus et connus de lui seul en se faisant un maximum de plaisir. Une large prédilection pour les aigus dans sa gamme de préférences est le tour est joué (300 M.P.H Torrential Outpour Blues, You Don't Know What Love Is).

thewhitestripesickythump_250.
Jack et Meg en pleine répétition
Capables aussi de passer vers les ballades folk (Prickly Thorn but Sweetly Worn, Effect and Cause ou l'improbable St Andrew), The White Stripes reprend son barda avec innovation, préférant aller de l'avant que rester sur ses acquis d'où l'introduction de nombreux instruments (banjo, trompettes, cornemuse...) qui leur donne une dimension créative supplémentaire. Toujours plus haut, le groupe trouve encore de nouvelles pistes à explorer, enjolivant son répertoire de nouvelles trouvailles en tout genre, rendant cet album délicieusement additif, résolument grandiose avec de grands délires organisés (Rag and Bone)...

Bref, Icky Thump déchire le slip et The White Stripes ferme la parenthèse Get Me Behind Satan (déclin trop vite annoncé) pour produire un de leurs meilleurs disques rock depuis leur début de carrière. Tout bonnement incroyable lorsque l'on se plaît à réécouter leur opus les uns à la suite des autres...

The White Stripes - Icky Thump
01. Icky Thump
02. You don't Know What Love Is (You Just Do As You're Told)
03. 300 M.P.H. Torrential Outpour Blues
04. Conquest
05. Bone Broke
06. Prickly Thorn, but Sweetly Worn
07. St Andrew (This Battle in the Air)
08. Little Cream Soda
09. Rag and Bone
10. I'm Slowly Turning Into You
11. A Martyr for my Love for You
12. Catch Hell Blues
13. Effect and Cause

A découvrir
Collins (Phil) - Face Value
Collins (Phil) - Face Value
Placebo - Placebo
Placebo - Placebo
Queens of the Stone Age - Songs for the Deaf
Queens of the Stone Age - Songs for the Deaf