7.5/10We are enfant terrible, et ça se voit !

/ Critique - écrit par nazonfly (), le 05/04/2011
Notre verdict : 7.5/10 - Fessée auditive (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Avec Explicit pictures de We are enfant terrible, vous allez assurément en prendre plein les oreilles d'une musique qui parvient à marier l'electro et le rock en restant originale grâce à l'omniprésence de ces petits sons 8-bits, véritables madeleines de Proust de l'ado gamer des années 90.

Qu'on se le dise, ces enfants-là, même s'ils chantent en anglais, ne sont pas de la perfide Albion, ni du pays de l'Oncle Sam. Non, We are enfant terrible nous viennent de Lille. Leur histoire a débuté sur les bancs de l'école où Clo Floret, chanteuse et claviériste, rencontre Thomas Fourny, guitariste de son état puis
Et ça les fait rire !
Cyril Debarge, batteur et ex-Funky Fingers. Le trio, fans assumés de musique, de mode et de jeux vidéos, sort un EP remarqué Wild fish avant de se lancer dans l'aventure de l'album Explicit pictures que nous vous présentons ici.

Ces enfants terribles ont grandi dans le monde des jeux vidéos, un univers où la Game Boy, pratiquement la seule console portable de l'époque, régnait en maître dans les foyers français. Une console dont les sons 8-bits ont hanté les rêves d'une génération de gamins. Il n'est donc pas étonnant que We are enfant terrible intègre ces sons délicieusement vintage et régressifs à leur musique plus classique. Rappelons ici que ces sons typiques sont finalement très tendance : nous vous avions ainsi chroniqué le Kawaii de Missill, elle aussi bercée par les jeux vidéos. Mais là où la DJette Missill tapait dans l'electro dansante, We are enfant terrible se sert de ces bips pour colorer une pop electro-rock (à moins que ce ne soit une electro pop-rock, peut-être même un rock electro-pop). Il faut dire que la musique de We are enfant terrible est difficilement définissable mais elle est terriblement efficace ! Les bips 8-bits s'intègrent parfaitement bien dans une structure batterie/guitare/voix plus conventionnelle, à tel point qu'on les oublie rapidement pour se laisser entraîner par l'ensemble du projet. Qui pourrait ainsi sérieusement résister à l'assaut en règle de Spade attack, à la sautillante Lobster quadrille (superbe
T'es triste ?
nom en passant) ou encore à la très déstructurée mais néanmoins excitante Sick crooner ? Même quand We are enfant terrible laisse un instant de côté les hits dancefloor, le groupe parvient quand même à proposer des titres plutôt bons, même si forcément en deçà du reste de l'album : A song to you serait presque une ballade tranquille, Nectarine dream s'envole dans une electro hypnotique tandis que la sombre Shangaï se termine dans l'extase d'une petite mort. Mais, même sur ces titres, le 8-bits est à l'honneur et leur donne la marque de fabrique du groupe lillois.

Avec Explicit pictures de We are enfant terrible, vous allez assurément en prendre plein les oreilles d'une musique qui parvient à marier l'electro et le rock en restant originale grâce à l'omniprésence de ces petits sons 8-bits, véritables madeleines de Proust de l'ado gamer des années 90. Par contre, l'écoute répétée sur un court intervalle peut largement tendre à l'overdose. À consommer avec modération !

We are enfant terrible – Explicit pictures
01. Make you laugh
02. Filthy love
03. Lobster quadrille
04. Because of the bees
05. Sick crooner
06. A song to you
07. Flesh'n'blood kids
08. Shangaï
09. Spade attack
10. Wild child
11. Nectarine dream
12. So fine

A découvrir
Tool
Tool
Static-X - Machine
Static-X - Machine
Artsonic - Fashion Victim
Artsonic - Fashion Victim