Von Pariahs sincèrement de retour

/ Critique - écrit par nazonfly (), le 13/03/2016

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Réaliser la suite d'un album réussi n'est pas chose facile. Von Pariahs réussit-il là où tant d'autres ont échoué ? La réponse dans la suite !

Von Pariahs avait sorti un album remarqué et remarquable en 2013  : Hidden tensions explosait de toutes parts avec une flopée de titres imparables comme l'abrasif et habité Gruesome, l'échevelé Still human ou un Nerves bien nerveux… En 2015 revoilà les Von Pariahs avec un nouvel opus, Genuine feelings que nous avons le plaisir de chroniquer ici.

Avec le titre éponyme, les Von Pariahs démarrent cet album de la plus belle des manières : une montée en rythme progressive, une guitare rock-punk-rock (oui rock-punk-rock, c'est-à-dire à tendances punk-rock mais qui garde néanmoins un sentiment rock) sans oublier un refrain accrocheur. Genuine feelings est un titre efficace et dansant mais qui peine à atteindre l'impact des meilleurs titres de Hidden tensions. Le problème d'un second album est bien décrit : immanquablement le chroniqueur ne pourra s'empêcher de comparer. Et la comparaison n'est en effet pas en faveur de Genuine feelings. Seize that moment par exemple est un titre bien maîtrisé : guitare parfaitement en place, batterie qui tape juste, voix ni trop enragée, ni trop soft… Mais il semble manquer d'un poil de laissez-aller, d'un rien de folie qui pourrait nous surprendre. Du coup les titres s'enchaînent (Don't go, Another case, I want her, Take control, Pariah DNA), instaurent une atmosphère purement rock mais ne parviennent pas à capturer une oreille qui se laisse facilement distraire pour ne laisser la musique des Von Pariahs qu'en fond sonore.


DR.

 

Dans cet ensemble de bons titres rock, certains dénotent tout de même : si Hibernation blues (qui n'est pas vraiment un blues) se traîne un peu et qu'Oceanwide est une gentille bluette planante mais à refrain pêchu, Bike crash est (un peu) plus rugueux et explosif que les autres morceaux. Il faut aussi signaler dans les petites réussites Get loose qui amène un côté groovy loin d'être désagréable ou Tough violence qui, du fait de sa longueur, visite plusieurs atmosphères douces ou violentes, vibrantes ou glissantes. Peut-être tout simplement le meilleur titre de l'album.

Si le sentiment qui se dégage de Genuine feelings est la déception, c'est sans doute parce que de nombreux morceaux de Hidden tensions avaient placé la barre très haut. En comparaison Genuine feelings n'est qu'un bon album de rock mais qui laisse l'auditeur dans une sphère de facilité. Presque comme s'il ne fallait pas faire de vagues. Peut-être l'album du succès qui sait ?

La critique en 140 caractères : moins percutant que Hidden tensions, Genuine feelings des Von Pariahs n'en reste pas moins diablement efficace

Point fort : un rock bien foutu

Point faible : peu de titres qui se détachent réellement

En écoute Take control

Von Pariahs - Genuine feelings

01. Genuine feelings
02. Seize that moment
03. Bike crash
04. Get loose
05. Another case
06. Don't go
07. Pariah DNA
08. Hibernation blues
09. Take control
10. Oceanwide
11. I want her
12. Tough violence

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : White crocodile et Fragile, deux EPs, deux univers, deux réussites