7/10Vincent Vincent and the Villains - Gospel Bombs

/ Critique - écrit par juro, le 22/04/2008
Notre verdict : 7/10 - Bad guys, good music (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

CHRONIQUE EXPRESS. Du rétro, du nouveau, du Vincent vincent and the Villains. C'est simple, non ?

CHRONIQUE EXPRESS

Prenez trois musiciens, mettez-les autour de Vincent Vincent et ils deviendront immédiatement des invétérés mauvais garçons torturant leurs instruments pour former un groupe : Vincent Vincent and the Villains. Ressuscitant le rockabilly et le doo-wop, le groupe envoie un son prenant des références comme Buddy Holly ou Roy Horbison avec une certaine classe. Avec des titres qui sonnent bon les années 50, voire 60, mélangés à une tendance très actuelle, on comprend que le groupe ait pu plaire aux Kooks qui en ont fait leur première partie de concert. Avec Gospel Bombs, on se trouve replongé dans cette ambiance chaleureuse bourrée d'intermèdes foufous et entraînants à base de clappements de main (Pretty girl), servi par un chanteur en état de transe rappelant parfois Pete Doherty époque Libertines.

Le disque montre des ambiances allant du tout au tout : de la légèreté en grande majorité avec Jealousy and bitterness, I'm alive ou Killing time, des titres totalement retros (Sweet Girlfriend), du rock à gros riff (Telephone) et un tube en puissance (On my own). Les londoniens manient simplement le rythme pour repartir de plus belle par la suite. On se prendrait presque à se faire la raie sur le côté pour entrer totalement dans l'esprit du groupe si Vincent Vincent ne poussait pas un hurlement à chaque fin de phrase. un petit disque bien sympa pour un groupe à suivre et à découvrir éventuellement sur scène.

Vincent Vincent and the Villains - Gospel Bombs


Vincent Vincent est un vilain garnement
Vincent Vincent est un vilain garnement
01. Beast
02. Blue boy
03. Sins of love (Wah do)
04. On my own
05. Cinema
06. Killing time
07. Pretty girl
08. Jealousy and bitterness
09. Sweet girlfriend
10. I'm alive
11. Telephone
12. End of the night

A découvrir
Blur - Best of
Blur - Best of
Deftones - Around the fur
Deftones - Around the fur
Blur - Think Tank
Blur - Think Tank