5/10Vegas (Jasmine) - Time

/ Critique - écrit par juro, le 29/05/2005
Notre verdict : 5/10 - Les jeux sont faits, rien ne va plus (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 1 réaction

Artiste au parcours atypique, Jasmine Vegas ne fait rien comme personne. Parisienne d'adoption après des débuts dans le stylisme new-yorkais, elle commence à se passionner pour la musique underground et monte des collaborations éphémères. Là où d'autres utilisent la débrouille pour dégoter de quoi faire un premier album, Jasmine s'entoure de ses relations qui sont de grands noms comme Markus Dravs (collaborateur de Bjork, Depeche Mode...) pour préparer Time. Affichée totalement underground, l'artiste compte prendre un malin plaisir à nous proposer un style minimaliste axé autour de sa belle voix et d'une ambiance lorgnant entre l'acoustique et l'électronique. Des petites histoires mises en musique et sentant bon les ambiances du monde entier avec pour guide une artiste qui n'hésite pas à jouer le cactus sur la pochette de son album. Déjantée sur la pochette, on ne retrouve qu'un minimum de cette folie douce sur Time.

Sur des mélodies minimalistes variant du tout au tout, Jasmine Vegas dépose son joli grain de voix, malheureusement le problème est que la moitié des titres est bourrée d'effets sonores qui la cachent, l'autre moitié se révèlant être une découverte intéressante, un potentiel qui ne demande qu'à s'exprimer. Entre la planante électro Gone sur laquelle les murmures sont quasiment inaudibles et Je te vois avec ses petites congas et son rythme ambiant, la différence est énorme. L'invitation à une nouvelle découverte à travers chaque nouveau titre se révèle plus ou moins passionnante.

Les morceaux d'ambiant sont peu convaincants, un peu trop fourre-tout entre ambiance féerique (un petit tour au-delà de la stratosphère chanté de manière envoûtante sur Milky way, Blue sky), approchant une idée du Far West (Paradise) ou bourrée d'effets électro (Gone). A l'inverse, d'autres titres présentent une facette beaucoup plus lisse et simple sur laquelle l'artiste pose sa voix, susurrant mot à mot des palabres sur un rythme celtique accompagné d'un accordéon. Impressionnante de grâce sur ce titre, on se rend compte que Jasmine Vegas possède un certain talent. Jacques Higelin doit déjà l'avoir compris puisqu'il vient l'accompagner sur O ciel bleu bénéficiant d'une ambiance digne de Montmartre avec la surprise du chef, un orgue de barbarie. Le pianiste vient y apporter quelques mots avec son timbre rauque pour en faire le titre le plus prometteur, parvenant à créer une véritable complémentarité au sein du duo. Le titre n'est pas sans rappeler la musique d'un manège pour une douce retombée en enfance.

Si Fou et surtout Time laisseront longtemps rêveur grâce à la symbiose entre une guitare acoustique et une voix dont seule Jasmine Vegas a le secret, l'album n'a pas fini de vous transporter grâce à ses ambiances lorgnant vers la folie douce, qui montrent que l'artiste ne donne sa pleine mesure que lorsqu'elle se retrouve seule sans effets électro-bizarroïdes. Au contraire, Encaisse-moi et son ambiant électro provoquent un certain désintérêt - surtout que la pauvreté du texte fait rapidement décrocher.

En anglais ou en français (ou en mélangeant les deux), Jasmine Vegas déploie son grain de voix, parvenant à caresser plus ou moins des textes simples sur des mélodies bourrées d'effets électroniques qui ne font que la desservir. Les ambiances explorent toutes les contrées, du boui-boui parisien aux grandes plaines écossaises en passant par une traversée au milieu des étoiles qui vaut bien à Time le titre de « road movie musical ». Des airs excentriques de diva, une présence magnifique tout au long de l'album, une voix sucrée et un petit côté fofolle font aujourd'hui de Jasmine Vegas une de ces artistes underground à suivre après ce coup d'essai. Un potentiel qui ne demande qu'à s'exprimer sur scène, on n'attend d'en voir plus pour découvrir ce personnage si particulier. Au final Time est un album irrégulier où le bon et le moins bon se font face.

Jasmine Vegas - Time

01. Gone
02. Je te vois
03. Milky way
04. Time
05. Encaisse-moi
06. Blue sky
07. O ciel bleu
08. Fou
09. Cannabis
10. Paradise

A découvrir
M - Le Baptême
M - Le Baptême
Saez - God Blesse
Saez - God Blesse
Mushroomhead - XX
Mushroomhead - XX