8/10United fools - Human projects

/ Critique - écrit par nazonfly (), le 07/01/2012
Notre verdict : 8/10 - Des fous unis sur des projets humains (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Krinaute, Krinaute, pour cette première critique de l'année, nous te présentons Human projects de United fools.

Des idiots unis sur des projets humains

United fools est un projet qui tente, avec cet album, de s'interroger sur la place de l'être humain et de la notion de groupe
United fools de la scierie
dans un monde individualiste. Vaste sujet n'est-ce pas ? Dans cette optique, le sextet de United fools a invité une bonne vingtaine d'artistes sur cette galette qui fleure bon les senteurs mélangées de musique electro, de world music, de hip-hop, voire de jazz. Par la grâce de ces différents intervenants, chaque titre développe sa propre saveur, toujours goûtue. La fanfare des animaux rappelle ainsi à grands renforts de percus la moiteur d'une jungle tropicale où barrissent les éléphants et trillent les oiseaux avant de se rendre, d'un coup d'un seul, dans les Balkans afin d'en ramener un peu de musique traditionnelle qui se mêlera à un saxo chaud et vibrant. Le tout dans une atmosphère digne des soirées dub les plus enfumées. De la même façon, Dengue cueille quelques percus très africaines, les touille avec des cuivres plutôt jazz avant de se laisser aller à un rythme afro affolant soutenu par des riffs percutants. Autres morceaux, autres univers : Actarius se la joue hindouisante et rajoute un peu de Turquie par la grâce de la chanteuse stambouliote Ceylan Ertem ; Fujistan dévoile une influence du Moyen-Orient appuyée, comme s'il fallait encore en ajouter à ce patchwork musical mondial. Des idiots unis sur des projets humains.

Lourdeur et légèreté, douceur et fureur

Il est évident que, de fait, Human projects joue avec bonheur avec nos humeurs. On se contente parfois d'avoir envie de se jeter pieds nus et de ressentir le
United fools au petit matin
contact avec la terre pour se laisser aller à danser tel un derviche tourneur (Dengue), ou, au contraire, d'ouvrir grand les bras pour s'envoler au  rythme lancinant de la musique (Fujistan). Dans ce voyage exaltant qui penche parfois vers le mysticisme (One choice), le rap/ragga du duo Sir Jean (Peuple de l'herbe, Meï Teï Sho) et du rappeur burkinabé Art Melody sur Human projects, celui de Elby Dillinger sur Beauty and fears ou de MC Miscelleneous sur Little cugino apportent une densité presque dérangeante au regard du reste de l'album qui reste léger et volatile, rappelant parfois l'Ez3kiel de Napthaline. Cette densité n'est pourtant pas un repoussoir : au contraire, ces trois titres sont tout aussi enthousiasmants, notamment Little cugino qui commence par une douce mélodie mais se termine dans la fureur grâce à une guitare bienvenue. Lourdeur et légèreté, douceur et fureur.

Vous l'avez compris avec ces quelques mots, l'album de United fools, de par son extrême diversité, sait offrir une palette impressionnante d'atmosphères et peut plaire au plus grand nombre, à condition bien sûr de tenter l'expérience et de laisser derrière soit toute civilisation pour retourner à l'humanité la plus dépouillée.

United Fools - Human projects

01. Human projects feat Sir Jean & Art Melody
02. Beauty and fears feat Elby Dillinger
03. Le moine fou
04. Little Cugino feat MC Miscellaneous
05. La fanfare des animaux
06. God god time
07. Dengue
08. Get your swagger on
09. Actarius feat Ceylan Ertem
10. Fujistan
11. One choice

En écoute, Little cugino

A découvrir
Pleymo - Episode 2 : Medecine Cake
Pleymo - Episode 2 : Medecine Cake
Blur - Think Tank
Blur - Think Tank
Korn -
Korn -