8.5/10Union of Knives - Violence & Birdsong

/ Critique - écrit par Vincent.L, le 20/11/2007
Notre verdict : 8.5/10 - Knives Out (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 2 réactions

Le groupe Union of Knives offre un premier album jouissif, bourré de bombes pop électronique souvent accompagnées de rythmes dévastateurs.

En 2007, plusieurs groupes pop-rock tels que Maps, Blue Foundation ou encore Unkle, montrent que la technologie synthétique et les bidouillages électroniques des machines peuvent divinement bien copuler avec le trio guitare-basse-batterie. Et par là même générer de très grands disques.

Petit bijou

A base de beats titanesques, Union of Knives, formation originaire de Glasgow (Ecosse), s'assure, avec son premier album Violence & Birdsong (sorti en 2006), de pénétrer franchement les dancefloors et d'en faire sauter les barrières ordinaires. Ceci car leur musique est robuste, indéniablement rock et remuante. Les chansons de ce premier opus étincelant offrent une belle variété de genres et un spleen distillé avec méthode. Du trip-hop-pop avec Opposite Direction et Go Back to School, pouvant évoquer les meilleurs Massive Attack (avec des explosions rock en plus). Du bigbeat rock (Operated On, qui n'a rien à envier à Fat Boy Slim) ou symphonique (Lick Black Gold). De la synth-pop rythmée (le single I Decline), de l'ambient-electronica (Even Machines Make Mistakes). De l'instrumental atmosphérique au piano sur The Law Is Against My Heart...

Rien ne semble faire peur à Dave McClean, Chris Gordon et Craig Grant. Les deux derniers membres étonnent par leurs voix parfois quasi androgynes, voisines de celles de Thom Yorke et de Jón Þór Birgisson, les chanteurs (respectivement) de Radiohead et de Sigur Rós. Avec Evil Has Never, premier titre de la formation à avoir vu le jour sur disque, on atteint des pics de jouissance qui nous montrent que l'on a affaire à un petit bijou. Le rythme a retenu la quintessence de New Order et le refrain envolé nous exalte comme une câlinerie délicieuse. La fausse fin avec la répétition incessante du « love you like I do » fait fulminer notre satisfaction. Encore plus fort, Taste For Harmony (sommet du disque) pelote tendrement nos oreilles avec ses synthés et ses mélodies à la mélancolie foudroyante avant d'eclater dans des synthés eighties puis des guitares à faire pleurer de bonheur les fans de new wave. Pour bien terminer We Can't Go Wrong et You Better Keep Me s'évadent dans des orbites parfaites, tantôt teintées de météorites noisy. Au final, le voyage dure 49 minutes. Un laps de temps pendant lequel nos oreilles prennent leur pied, tout simplement.


Union of Knives - Violence & Birdsong
01. Opposite Direction      
02. Operated On      
03. Evil Has Never      
04. I Decline      
05. Even Machines Make Mistakes      
06. Taste for Harmony      
07. Lick Black Gold      
08. Go Back to School      
09. The Law Is Against My Heart      
10. We Can't Go Wrong      
11. You Better Keep Me
A découvrir
Coldplay - Parachutes
Coldplay - Parachutes
Radiohead - L'intégrale
Radiohead - L'intégrale
Audioslave - Audioslave
Audioslave - Audioslave