7/10U2 - Popmart

/ Critique - écrit par juro, le 23/09/2007
Notre verdict : 7/10 - Pop Art (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - 1 réaction

Un show visuel admirable pour un album qui ne le méritait sans doute pas tant.

Filmé pour la chaîne américaine Showtime lors de la tournée mondiale suite à l’album Pop en 1997, le concert de Mexico proposé par U2 se révèle être un fantastique spectacle visuel dans l’enceinte d’un circuit automobile sur lequel le public massé peut admirer à loisir un groupe habitué aux shows gigantesques. La bande à Bono se livre pendant près de deux heures à un largage de titres repris par un public mexicain trop heureux de pouvoir voir les Irlandais de leurs yeux qu’il acquiesce à chaque facétie du groupe. Cette tournée Popmart déclarée comme étant le plus grand show au monde tient presque toutes ces promesses…

Bono
Bono
Le Foro Sol Autodromo possède tous les ingrédients pour constituer un souvenir mémorable. Un espace démentiel, le plus grand écran à cristaux liquides jamais construit, une arche géante de trente mètres de haut, une boule à facettes en forme de citron censée donner l’impression de se trouver dans une discothèque et quatre membres conscients de devoir rendre l’événement magistral. Tout y est. Ou presque. Car la prestation des Irlandais se révèle juste « normale » en balançant quelques uns de leurs plus gros succès de leurs albums précédents, accompagnant les titres moins réussis de Pop, album décrié à juste titre devant le changement brutal orchestré en dépit de plusieurs singles ayant cartonné dans les charts. Le frisson et le concert s’avèrent inégal. La fusion voulue entre la pop et le rock avec des rythmes élaborés à partir de boucles se montre moyennement convaincante et correspond plutôt à une passade de The Edge et Bono pour le son club, achevée prématurément. Les membres le reconnaissent eux-mêmes dans U2 by U2.

Arrivant comme des boxeurs sur le ring-scène mexicain sur Pop Muzik, les quatre musiciens enchaînent plusieurs titres à la suite sans réussir véritablement à créer l’engouement qui bouleversera le concert. Last Night on Earth. Forcément, le public est chauffé à blanc et les images warholiennes défilant à tire-larigot sur le grand écran contribue à époustoufler un peu plus. Etonnamment Staring at the Sun interprété acoustiquement par The Edge et Bono surprend par sa pureté, sûrement le meilleur titre de Pop. Des images de Martin Luther King sont même montrées sur Pride. Le Sunday Bloody Sunday interprété par The Edge tout en finesse conserve sa dose d’intensité prenante jusqu’aux tripes. Les plus grands succès sont repris en chœur par un public à l’unisson. A l’inverse, Please manque de punch pour décoller et Lemon se montre harassant. Mais chaque fois que le set s’endort, un tube intense est ressorti d’où cette impression d’inégalité. D'autant plus que la mise en scène est parfois exagérée aux limites du ridicule (Discotheque).

La tournée de Pop était placée sous le signe du spectacle et du plaisir mais en se rendant compte que leur album connaissait des réticences parmi les fans, les Irlandais ont comblé le manque en ajoutant leurs succès inégalables (One, Sunday Bloody Sunday, In the Name of Love, When the Streets Have No Name…) et en remaniant de nombreux titres par rapport à leurs versions originales. Et cela se ressent avec un manque de spontanéité évident entre les titres. Mais que c’est beau. Mexico la bigarrée connaît un véritable hymne à ses couleurs avec ce déluge vidéoludique impressionnant et Bono sait tellement bien ambiancer son public que l’illusion d’assister à un grand concert de U2 persiste. Les mutiples caméras disposées à tout endroit de la scène donnent une diversité et une vivacité impeccable aux morceaux dans la grande majorité des cas.

Bien évidemment, le show est extraordinaire et c’est un véritable plaisir à regarder. Dépuillé de tout bonus, il reste la réalisation d’un DVD sans faille apparente retranscrivant la volonté de U2 de proposer un spectacle orienté vraiment vers un caractère festif communicatif. De ce point de vue, les Irlandais réussissent leur coup. Mais Pop étant loin d’être leur meilleur album, la qualité de certains titres laisse à désirer. On retiendra la notion intense de plaisir et le feu d’artifice visuel impressionnant pour une tournée sur un album mineur.

U2 – Popmart
01. Pop Muzik
02. Mofo
03. I Will Follow
04. Gone 05.
05. Even Better than the Real Thing
06. Last Night on Earth
07. Until the End of the World
08. New Year’s Day
09. Pride ( the Name of Love)
10. I Still Haven’t Found what I’m Looking for
11. All I Want is You
12. Desire
13. Staring at the Sun
14. Sunday Bloody Sunday
15. Bullet the Blue Sky
16. Please
17. Where the Streets Have No Name
18. Lemon (Perfecto Mix)
19. Discotheque
20. If You Wear that Velvet Dress
21. With or Without You
22. Hold Me, Thrill Me, Kiss Me, Kill Me
23. Mysterious Ways
24. One
25. Wake Up Dead Man

 

A découvrir
Eminem - The Eminem Show
Eminem - The Eminem Show
3 Doors Down - Away From The Sun
3 Doors Down - Away From The Sun
Armstrong (Craig) - As if to nothing
Armstrong (Craig) - As if to nothing