7/10Tracy Gang Pussy - Number4

/ Critique - écrit par nazonfly (), le 13/03/2009
Notre verdict : 7/10 - Tracy is a punk-rocker (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Du bon punk-rock qui tache avec tout ce qui fait le charme (ou pas) de ce style. Number4 ne révolutionne rien, mais c'est bien foutu.

Quelques semaines après la sortie de Backseat Education de High-School Motherfuckers, c'est un nouvel album de punk-rock à tendance californienne qui débarque sur nos platines. Tracy Gang Pussy, au nom enchanteur (et nous passons sous silence les pseudos des membres du groupe), se recommande en effet de la scène rock scandinave ou punk US. Leur histoire est celle de nombre de groupes : une première démo en 2003, un premier album en 2004 (Born to lose live to win), signature sur le label Apokalypse records, sortie d'un deuxième album, Black, en octobre 2005, tournage d'un clip pour le titre éponyme, concerts à travers l'Europe, festival MySpace en 2006... Une histoire qui en est à son quatrième album, le bien nommé Number4, disponible en téléchargement sur ITunes depuis le 26 janvier 2009 et dont la sortie sur CD est prévue pour le 20 mars 2009 avec une distribution par Season of Mist.

Punk iz dead

Tracy et ses amis
Tracy et ses amis
La première écoute de l'album laisse un goût d'inachevé : du punk-rock sans surprises, bercé par la scène californienne et sentant, du coup, beaucoup plus le surf et le soleil que le Do it yourself. Certes ils ne sont pas les seuls à se laisser enfermer dans un style qui ne peut être ennuyeux, mais on aimerait parfois retrouver l'esprit punk des années 70. De toute façon, aujourd'hui, l'Iroquois n'est plus à la mode, et la machine a aplani les rugosités de la musique. Le punk est mort... Vive le punk ! Car à trop vouloir retrouver le punk dans le punk-rock, on en passerait presque à côté d'un album plutôt réussi. Oui il faut le redire : Tracy Gang Pussy sait y faire et maîtrise son sujet de A jusqu'à Z. Certes cet ensemble guitares/basse/batterie, cette voix claire empruntent des chemins banalisés, mais le groupe est efficace et touche juste. L'auditeur ne peut qu''headbanger gentiment de la première à la dernière piste de Number4.

Punk-rock iz not

Vus de plus près
Vus de plus près
C'est simple, tout est bon dans cet album. Des chansons où la musique à 200 à l'heure s'accompagne des choeurs et des rugissements habituels (I go to move on to be free) ou Wohohohoho à la Offspring (Let's burn this city down in flames). Tracy Gang Pussy est bon sur les titres rapides, comme sur les titres plus mélodiques (Wide open to the world), d'un calme presque étrange (No escape, enfin calme... tout est relatif hein) ou des titres plus rock que punk (Dreaming) ou sur l'influence blinkienne évidente (Miss Negativity). Evidemment l'ensemble peut lasser au bout de quelques écoutes, surtout à cause de cette impression d'avoir déjà entendu chaque chanson des dizaines de fois par des dizaines de groupes. Mais c'est sans doute le genre qui veut ça.

Tracy Gang Pussy nous offre avec ce quatrième album une galette dans le plus pur style punk-rock, sans chercher à innover mais sans non plus se renier. A l'écoute de Number4, ce sont des dizaines de groupes qui assaillent notre mémoire, comme Millencolin pour qui Tracy Gang Pussy a ouvert en novembre 2008, et dont on reconnaît l'influence au cours de l'album. Mais quand la musique est faite avec conviction et efficacité, on se demande franchement pourquoi on bouderait notre plaisir, et c'est donc avec ce même plaisir que nous souhaitons bonne route à ces parisiens.

 

Tracy Gang Pussy - Number4

01. I got to move on to be free
02. No escape
03. Miss Negativity
04. I have a wish
05. Dreaming
06. Wide open to the world
07. Let's burn this city down in flames
08. You dragged me down
09. Teenage years
10. Remain
11. We're drowning in pavements
12. I don't believe in happiness anymore

A découvrir
Ellis-Bextor (Sophie) - Read my Lips
Ellis-Bextor (Sophie) - Read my Lips
Muse - Showbiz
Muse - Showbiz
Offspring (The) - Conspiracy of One
Offspring (The) - Conspiracy of One