8.5/10Thee Silver Mt. Zion Memorial Orchestra & Tra-La-La Band - 13 Blues For Thirteen Moons

/ Critique - écrit par wqw..., le 25/05/2008
Notre verdict : 8.5/10 - Epic Post-Blues (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 1 réaction

Les paysages qui mènent à Sion sont vallonnés et chatoyants. Ces complaintes, blues dans l’essence, post-rock dans l’expression, sont des instants d'extrêmes émotions.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore ce groupe canadien totalement culte, petit cours de rattrapage. Résurgence de Godspeed You! Black Emperor, A Silver Mt. Zion a été créé en 1999 pour que son leader hirsute Efrim Menuck, en compagnie du contrebassiste Thierry Amar et de la violoniste Sophie Trudeau, puisse s’adonner à une écriture simple et plutôt folk.

Au fil des années le trio a grossi pour devenir septet, rejoins par Beckie Foon (violoncelle), Scott Levine Gilmore (batterie), Ian Ilavsky (guitare) et Jessica Moss (violon), et devenir (très sobrement) Thee Silver Mt. Zion Memorial Orchestra & Tra-La-La Band, ce projet parallèle prenant une place prépondérante dans le paysage indé. Alors que GY!BE proposait un post-rock instrumental, ASMZ fait la part belle au chant et aux chœurs, mais avec l’idée que ceux-ci ne sont qu’un autre instrument…

Le groupe est réputé pour être engagé politiquement, proche des milieux anarchistes, faisant régulièrement des allusions dans ses textes, entre réflexions noires sur l’état du monde, sans pourtant jamais perdre totalement espoir. Pas de « Québec libre » ici, simplement des communes autonomes, des hommes libres !

Pour ce nouvel opus, les canadiens poursuivent la voie tracée lors du dernier Horses in the Sky. Quatre longues plages, chansons qui s’étirent au gré des respirations, pour asseoir toujours un peu plus des envolées épiques, véritable marque de fabrique des aventures sonores d’Efrim et de ses ouailles.

Un chant écorché comme une incantation, des cordes (violons, violoncelle) qui viennent renforcer ou contrebalancer des guitares qui aiment aller vers la distorsion, une contrebasse ronde et lourde. Les instruments et les voix participent à un tout, qui joue sur les atmosphères, les cassures. Une mille-feuille de sonorités, débordant de sensations ; un lyrisme toujours plus criant, à la fois simple et sophistiqué…

Les paysages qui mènent à Sion sont vallonnés et chatoyants. Ces complaintes, blues dans l’essence, post-rock dans l’expression, sont des instants d'extrêmes émotions. Une nostalgie à la fois rêveuse et chargée toujours un peu plus d’énergie (faut-il voir une relation avec l’arrivée d’Eric Craven d’Hanged Up, à la place de Scott à la batterie ?, ndr) et de déchirements. Intense et beau !

 

Thee Silver Mt. Zion Memorial Orchestra & Tra-La-La Band
- 13 Blues For Thirteen Moons

01.
02.
03.
04.
05.
06.
07.
08.
09.
10.
11.
12.
13. 1,000,000 Died To Make This Sound
14. 13 Blues For Thirteen Moons
15. Black Waters Blowed/Engine Broke Blues
16. BlindBlindBlind

 

Discographie
13 Blues For Thirteen Moons (Constellation / 2008)
Horses in the Sky (Constellation / 2005)
Pretty Little Lightning Paw (Constellation / 2004)
This Is Our Punk-Rock, Thee Rusted Satellites Gather + Sing (Constellation / 2003)
Born into Trouble as the Sparks Fly Upward (Constellation / 2001)
He Has Left Us Alone But Shafts of Light Sometimes Grace the Corners of Our Rooms (Constellation / 2000)

 

A découvrir
Maximum Kouette (Le) - Moi j'aime ça !
Maximum Kouette (Le) - Moi j'aime ça !
Blur - Best of
Blur - Best of
Pearl Jam - L'intégrale
Pearl Jam - L'intégrale