8/10The Dresden Dolls - Showcase au Réservoir

/ Critique - écrit par Loic, le 18/07/2004
Notre verdict : 8/10 - Très bonne surprise (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 1 réaction

L'équipe de Krinein musique était invitée le 29 juin dernier au show case de présentation du (dernier album) des Dresden Dolls au réservoir, petite salle parisienne. Le groupe est formé d'un batteur, d'une chanteuse pianiste, et... c'est tout. Au premier abord, cela paraît être une formation inconcevable, ou du moins incomplète. Mais dès l'écoute d'un premier morceau, comme Girl Anachronism dont le clip a été projeté en boucle avant le concert, on se rend compte des qualités et des possibilités du groupe. Tout d'abord, grâce la chanteuse, qui possède une voix grave vraiment hors du commun, emplie d'émotions et de nuances, et joue du piano à merveille. Ensuite, le batteur est hallucinant de vitesse et de précision derrière ses fûts. Mais le plus étonnant est sans doute le résultat du mélange de ces deux instruments a priori incompatible, qui donne au morceau un côté surréaliste.

Bref, après avoir écouté et regardé le clip de Girl Anachronism au moins cinq fois de suite, c'est avec une certaine curiosité mêlée d'impatience que l'on attend la venue sur scène du groupe. Et une heure plus tard, c'est avec regret qu'on les voit partir. Car en une seule petite heure de concert, alors que je n'avais jamais entendu parler des Dresden Dolls avant cette soirée, je suis véritablement devenu fan de ce groupe. Leur prestation fut un réel succès sur tous les points. Leurs chansons sont beaucoup plus nuancées et recherchées que leur single coup de poing, mais conservent néanmoins une intensité incroyable, à l'image de leur très bonne reprise de War Pigs de Faith no More , ou celle, plus étonnante pour un groupe américain de Dans le port d'Amsterdam de Brel, en français dans le texte, accompagné par un accordéoniste. Même si les deux membres du groupe sont assis derrières leurs instruments respectifs, ils dégagent une réelle présence scénique, et l'on peut presque parler de jeu d'acteur. En effet, les deux musiciens sont maquillés à la manière des « clowns blancs », et adoptent certaines mimiques (surtout le batteur) de ce personnage de cirque.

Pour un premier concert français, alors qu'aucun de leurs disques n'est distribué en France, les Dresden Dolls ont parfaitement rempli leur contrat, en nous donnant envie de découvrir plus en profondeur leur musique. Vivement la sortie française de leur disque !

A découvrir
Boulay (Isabelle) - Au moment d'être avec vous
Boulay (Isabelle) - Au moment d'être avec vous
Aldebert - Interview
Aldebert - Interview
Cri de la tour (Le) à Voisins-le-Bretonneux - Edition 2003
Cri de la tour (Le) à Voisins-le-Bretonneux - Edition 2003