8/10Tétard - Mes dix doigts

/ Critique - écrit par juro, le 31/05/2005
Notre verdict : 8/10 - Petit tétard deviendra grand (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Après un premier album autoproduit avec des bouts de ficelle qui n'avait marqué que les quelques rares oreilles qui l'avaient entendu, les parisiens de Tétard remettent le couvert avec Mes dix doigts. Des petits doigts bricoleurs qui ont composé et interprété onze titres de toute beauté sur lesquels se mêlent chanson à texte et pop/rock pour un résultat détonant qui n'a rien d'étonnant surtout lorsqu'on sait que David Tétard s'est entouré de beau monde pour former un vrai groupe qui gr(en)ouille de talent...

Si le premier album était plutôt orienté chanson à texte, celui-ci est beaucoup plus orienté pop/rock tout en conservant la belle plume qui décrit des amours désabusés. David Tétard y apporte son grain de voix, confirmant cette impression désabusée évoquée dans des textes qui deviennent des petites histoires tournant souvent autour d'un thème cher à Cali ou Miossec, l'amour déçu.

Avec l'énergique Au bord de l'O, le texte évoque le cas d'un Tétard désabusé par le sort. La batterie puissante fait écho au refrain sur lequel la guitare prend la mesure. Tout de suite plongé dans le bain, le premier titre donne envie d'en savoir beaucoup plus sur la bestiole. S'enchaînent alors T'arracher un cheveu aux accents de Tarmac dans son intro et prônant un punk rock sur le grain de voix légèrement pincé de Tétard qui fait la différence tout en restant parfaitement audible tout au long du titre ; ceci est d'autant plus appréciable car l'intensité du refrain n'altère en rien la bonne conduite du titre. On retrouve cette intensité aussi sur Les sentiments et Le samedi soir. Tétard exprime sans rage aucune des déceptions masculines, des joies de courte durée, des joies qui ne le sont plus, des déceptions joyeusement grinçantes sur lesquelles son air légèrement blasé balance entre craintes, attentes et autodestruction face à l'autre part du couple.

Les débuts rock vont petit à petit laisser place aux autres genres affectionnés par le groupe, à savoir quelques ballades pop comme Ronde et pleine ou Je ne vois que toi ou des chansons à texte comme le duo minimaliste Encore une fois ou encore Mes adieux qui prennent une connotation encore plus triste et désabusée par leurs mélodies plus simples et forcément moins percutantes - mais tout aussi sympathiques. Les textes sont fort bien écrits, montrant un potentiel de parolier à exploiter. Avec ce deuxième album, Tétard force le respect, assurément.

Trente et une minutes de bonheur qui font de Mes dix doigts un album sur lequel il faudra jeter un coup d'oeil attentif. Un oeil qu'il faudra aussi garder sur Tétard dont la qualité a déjà été reconnu par ses pairs puisqu'il sera déjà présent à la nuit parisienne organisée autour de Louise Attaque. Sûr que Tétard ne sera pas le moins applaudi mais en attendant on pourra écouter encore et encore Mes dix doigts... pas les miens mais les siens... enfin bref, écoutez Tétard c'est du bon.

Tétard - Mes dix doigts

01. Au bord de l'O
02. T'arracher un cheveu
03. Ronde et pleine
04. Je ne dirais pas nan !
05. En attendant
06. Les sentiments
07. Je ne vois que toi
08. Le samedi soir
09. Encore une fois
10. Mes dix doigts
11. Mes adieux

A découvrir
De Palmas - Marcher dans le sable
De Palmas - Marcher dans le sable
Miossec
Miossec
Lofofora - Le fond et la forme
Lofofora - Le fond et la forme