4/10Take That - Beautiful World

/ Critique - écrit par juro, le 07/12/2006
Notre verdict : 4/10 - Prends ça (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 1 réaction

Séparés en pleine ascension lors de la frénésie des boys band, Take That avait explosé en petits morceaux, le plus gros s'appelant Robbie Williams. Chacun des cinq membres du groupe prit de fait sa propre voie vers le succès... restreint, à
l'exception du membre cité. Dix ans ont passé et la vague nostalgique de ce groupe qui était parvenu à charmer les chroniqueurs musicaux de l'époque nous revient à quatre pour un nouvel album intitulé Beautiful world. Amis de la pop, bien le bonjour, Take That n'a pas changé d'un iota...

Des garçons qui chantent en choeur sur des rythmes pop, on aurait presque aimé dire que ce petit goût rétro pour le milieu des nineties aurait pu proposer un semblant de nouveauté mais ce projet semble avoir accouché ni plus ni moins que d'une sorte de gros hommage à un temps révolu. Peut-être un poil plus rock et moins larmoyant que les précédents albums, rien ne distingue pourtant Beautiful world d'un album moyen d'un groupe pop d'aujourd'hui. Une voix poussant des textes romantiques avec des vocalises à tour de bras, pour un tout finalement assez passable à cause de mélodies répétitives dont le meilleur symbole actuel se nomme Snow Patrol. Si la guimauve est omniprésente dans ce dernier, les textes de Take That n'en sont jamais très loin.


Le single Patience possède des relents du célèbre tube Back for good même si l'instrumentation plus densifiée apporte une dimension actuelle, ce qui est le cas pour l'ensemble de l'album. Néanmoins, les meilleurs titres font appel à la guitare sèche et à des changements de rythme (Hold on). L'enjoué Shine ou le progressif What you belive in pourraient presque nous faire mentir mais le groupe retombe vite dans ses travers, désespérément que ce soit autour d'un ensemble symphonique (I'd wait for life) ou autour d'une rythmique de base formatée (Ain't no sense in love).

L'ensemble de ce Beautiful world apparaît beaucoup trop stéréotypé, trop ancré dans une époque nostalgique, sans évolution. Take That conserve son image de boys band et n'apporte rien de nouveau avec ce retour qui ne donnera visiblement du plaisir qu'aux fans de la première heure. Et Dieu sait qu'ils sont encore nombreux...


Take That - Beautiful world

01. Reach out
02. Patience
03. Beautiful world
04. Hold on
05. Like I never loved you at all
06. Shine
07. I'd wait for life
08. Ain't no sense in love
09. What you believe in
10. Mancunian way
11. Wooden boat

A découvrir
Collins (Phil) - Face Value
Collins (Phil) - Face Value
Muse - Showbiz
Muse - Showbiz
Audioslave - Audioslave
Audioslave - Audioslave