7/10Taha (Rachid) - Diwan 2

/ Critique - écrit par juro, le 19/10/2006
Notre verdict : 7/10 - TaraTaha (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 3 réactions

Rachid Taha roule sa bosse depuis un certain temps désormais sur toutes les scènes du monde en arabe, français ou anglais. Avec Carte Blanche, il a connu un succès intéressant qui lui a permis de s'ouvrir de nouvelles portes et d'obtenir une liberté créative dans lequel un public de fidèles le suit encore aujourd'hui. Souvent en avance dans ses choix, l'artiste revient vers ses racines raï à travers un album
de reprises remises au goût du jour avec Diwân 2, son second album ressuscitant des classiques du genre. Tout en gardant à l'esprit des valeurs propres à lui...

S'inspirant de nombreux artistes arabophones lui ayant laissé un souvenir impérissable en mémoire, Rachid Taha offre un nouvel album dans lequel la modernité côtoie le passé. L'un à côté de l'autre, l'un ajouté à l'autre, comme une symbiose. Faisant preuve d'humour et de sobriété, l'artiste garde un goût pour la tradition oubliant le blouson de cuir l'espace d'un temps et revenant à des rythmes aux sonorités maghrébines. Plein de poésie et de douceur embaumé de dérision, en français ou en arabe, Rachid Taha fait parler son expérience et use de reprises (Ecoute-moi camarade). Les cordes de Rani ou Kifache Rah dégagent l'ambiance typique d'une ville arabophone dans la conscience imaginaire collective. Dans le même registre, Agatha flirte plus avec une comédie comique chantée, assez amusant sans être pleinement convaincant.

Réactualisant des titres dont les fondamentaux sont conservés, Rachid Taha sert un Joséphine de tout beauté dans lequel les instruments à vent insufflent un
souffle de vie avec subtilité. De même avec les percussions sur Gana el hawa. Et lorsque les deux rythmiques sont mélangées, cela donne Ah mon amour. L'interprète s'applique à respecter des titres en y apportant sa touche personnelle avec assez souvent du bonheur à la clé.

Rachid Taha rend hommage avec grâce et ferveur à ses aînés à travers un album jouant des conventions mais reste tout de même un peu prisonnier de sa démarche sur quelques titres dont la signification a lourdement diminué aujourd'hui. Un disque pour découvrir ou redécouvrir les plus grands titres des paroliers arabes.


01 - Ecoute moi camarade
02 - Rani
03 - Agatha
04 - Kifache Rah
05 - Josephine
06 - Gana el hawa
07 - Ah mon amour
08 - Matatouel dellil
09 - Maydoum
10 - Ghanni li shwaya

A découvrir
Mass Hysteria - Interview
Mass Hysteria - Interview
Mickey 3D
Mickey 3D
Nirvana - Nirvana
Nirvana - Nirvana