5.5/10System of a Down - Hypnotize

/ Critique - écrit par Danorah, le 29/11/2005
Notre verdict : 5.5/10 - Pas inspirant... (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 18 réactions

Voilà donc le second opus tant attendu du diptyque Mezmerize/Hypnotize entamé par System Of A Down avec Mezmerize quelques mois plus tôt... Allons droit au but : c'est décevant. Tandis que Mezmerize faisait preuve d'inventivité et de diversité, Hypnotize se vautre dans une immobilité pourtant peu compatible avec l'atmosphère plutôt enragée qui y est mise en oeuvre. En bref, beaucoup de bruit pour bien peu de chose...

System Of A Down, c'est un style, une base qui reste la même au fil des albums, sur laquelle les musiciens apposent avec plus ou moins de réussite éléments de nouveauté ou de recherche stylistique. Sur Hypnotize, la base est bien présente. L'innovation, un peu moins. Les refrains sont omniprésents, toujours aussi mélodiques et efficaces (Dreaming, Tentative, Holy Mountain, Soldier Side), l'énergie, ce côté fantasque et explosif que le groupe cultive si bien, tout est là. Mais qu'est-ce que c'est ennuyeux ! Les titres ne se distinguent pas les uns des autres, et rappellent plus de la production industrielle en série qu'une véritable recherche artistique. Le groupe se contente d'appliquer les recettes qui marchent, sans cette mise en danger qui caractérisait Mezmerize.

Attack, le titre d'ouverture, donne le ton, très agressif, pas forcément très élégant, mais comme à l'accoutumée le refrain sauve la mise. Les vociférations des chanteurs laissent curieusement insensible, la furie des guitares a un arrière-goût de déjà-vu... Peu de titres échappent à cette règle. Dreaming se fait un peu plus mélodique, mais manque d'originalité ; Kill Rock N' Roll esquisse une tentative dans cette voie mais nous gratifie d'un passage absolument horripilant (« Eat all the grass that you want »...). Hypnotize démarre plutôt mal, la faute à un chant poussif au possible, mais se rattrape sur la fin... Tandis que les trois titres suivants vous plongent dans une morosité sans bornes : certes, Tentative recèle un joli refrain, mais que ne faut-il pas endurer pour l'atteindre... Ne parlons pas de Vicinity Of Obscenity, absolument insupportable, ni de She's Like Heroin, sorte de copie plus ou moins conforme de This Cocaine Makes Me Feel Like I'm On This Song (héroïne, cocaïne, notez le parallélisme d'un bon goût éclatant...)

Holy Mountain, unique titre d'une longueur décente, relève le niveau, et Lonely Day continue sur cette lancée (si seulement l'auteur des paroles avait pu éviter une monstrueuse faute grammaticale en plein milieu du seul vers qui revient plus de dix fois en deux minutes quarante-sept, ça n'en aurait été que plus agréable...) Soldier Side (version longue et électrique) clôt l'album et boucle le diptyque en le ramenant à son point de départ (Soldier Side était le titre d'ouverture de Mezmerize). Et c'est justement l'impression que laisse Mezmerize/Hypnotize : un grand pas en avant, suivi d'un (très) grand pas en arrière...

Hypnotize n'est pas un mauvais album en soi. Il est simplement ennuyeux, et déçoit les attentes qu'avait engendré Mezmerize. Sur Hypnotize, vous aurez droit à du SOAD basique, qui satisfera les fans et laissera les autres sur le carreau... Une qualité globale acceptable, mais sans étincelle de génie. Dommage, le groupe était capable de beaucoup mieux. Un album à oublier rapidement.


System Of A Down - Hypnotize
01. Attack
02. Dreaming
03. Kill Rock'N'Roll
04. Hypnotize
05. Stealing Society
06. Tentative
07. U-Fig
08. Holy Mountains
09. Vicinity Of Obscenity
10. She'S Like Heroin
11. Lonely Day
12. Soldier Side

A découvrir
Queens of the Stone Age - Songs for the Deaf
Queens of the Stone Age - Songs for the Deaf
Blur - Best of
Blur - Best of
Collins (Phil) - Face Value
Collins (Phil) - Face Value