Superbus - Interview

/ Interview - écrit par Loic, le 26/07/2003

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - 1 réaction

Nous avons rencontré les membres de Superbus à l'occasion du furia sound festival à Taverny, juste après leur set triomphant. Malgré la fatigue, ils répondent à nos questions :

Krinein : En 1 an et demi, les Superbus sont-ils devenus des superstars ?
Jennifer : Non, pas encore. Mais c'est vrai que depuis nos premiers concerts, les réactions du public vis-à-vis de nous ont un peu changé, on joue dans de plus grandes salles, devant plus de monde, qui sont venus pour nous voir nous.

Vous avez joué des nouveaux morceaux ce soir. Peut-on attendre un nouvel album pour bientôt, l'année prochaine par exemple ?
Patrice: Oui, tu peux attendre !
J: Ce n'était pas vraiment des nouveaux morceaux ce soir, mais des inédits qu'on joue depuis quelques temps, notre set était limité par le temps, mais c'est vrai qu'on a quelques nouveaux morceaux, qu'on joue de temps en temps. C'est possible qu'un album de superbus sorte l'année prochaine, mais rien n'est encore sûr !

Tu as changé de look, pourquoi as-tu abandonné le style écolière ?
J: Pas vraiment. La jupette je l'avais encore ce soir, pareil pour la cravate, même si on la voyait moins, et puis, pour se préparer dans des festivals comme celui-ci, ce n'est pas toujours évident !

Pour tout ce qui est imagerie et promotion du groupe, c'est toujours Jen qui est mise en avant...
P: Comme dans tous les autres groupes ! C'est toujours le chanteur ou la chanteuse de mise en avant ! Et puis, vaut mieux que ce soit Jen que nous avec nos sales gueules !
Mitch: Parle pour toi !
J: Ça se fait tout seul !

Universal n'a jamais essayé de promouvoir le groupe en présentant Jen comme l'Avril Lavigne française ?
J: Non, pas du tout.
P: Déjà, parce que notre album est sorti avant le sien.
J: Et de tout façon j'aurais refusé. Ce que nous voulons mettre en avant, c'est le fait que nous soyons un groupe !

Tu ne regrettes jamais la vie étudiante ?
J: Non pas du tout, c'est super d'être en tournée.
Les autres: C'est pas vrai !
J: Bon, c'est vrai que des fois ça saoule un peu, mais dans l'ensemble je m'amuse vraiment bien. Et d'un certain côté, je l'ai jamais connu la vie étudiante, mais ce qui est sûr, c'est que je préfère être là à jouer devant du monde et à répondre à tes questions que d'être à l'école.

Mais pour votre vie privée, voir vos amis...
J: C'est vrai que ça peut être un problème. Je ne vois plus mes amis. Mais bon, ma meilleure amie est partie en tournée avec nous, et quand la tournée est finie, je rentre chez moi et je les rappelle !

Votre décor sur scène est vraiment très kitsch...
J: Tout à fait, ça nous amuse, c'est fait exprès, c'est pour montrer qu'on ne se prend pas la tête.

Ça ressemble un peu a ce qu'a fait M, avec les fausses fleurs... ?
J: C'est vrai, c'est quelqu'un qu'on aime tous beaucoup, et ses spectacles sont supers !

Si vous pouviez choisir un artiste pour faire un duo avec vous, qui serait-ce ?
J: Pour que ce soit vraiment intéressant, faudrait que ce soit quelqu'un qui fasse une musique totalement différente de la notre. Je ne vois pas trop l'intérêt de faire un duo avec quelqu'un qui fait le même style de musique que nous.

Un nom ?
M: Hervé Villard !
P: On parlait de M tout à l'heure, ça pourrait être sympa pour nous. Pour lui, sans doute un peu moins, il en a déjà fait tellement.

Le tout début de Superstar ressemble beaucoup à All the small things de Blink 182...
P: Ah bon ? (Rires)
J: Oui, le début c'est un petit clin d'oeil, mais après ça part différemment. Et puis, on a une chanson qui ressemble un peu à Blink, mais le reste est totalement différent.
P: On n'a pas fait 13 chansons de Blink non plus !

Ça vous énerve justement d'être comparé sans cesse à de tels groupes ?
M: Non, pas du tout. On a fait un album, donc c'est normal qu'on veuille nous cataloguer, nous classer, nous repérer. Après, pour nos autres albums on aimerait que ça soit comparer à du Superbus !

Une partie de votre public est assez jeune, ça ne pose pas de problèmes durant vos concerts ?
J: Tu veux parler de l'anecdote de tout à l'heure avec le mec de la sécu ?
C'est vrai que des fois ça pose des problèmes. Nos fans sont venus pour s'amuser et des gros cons sont violents avec eux. Ils ne devraient pas oublier qu'ils sont là pour notre sécurité mais aussi pour la sécurité du public.


Nous remercions les membres du groupe et toutes les personnes qui nous ont permis de réaliser cette interview, en particulier les organisateurs du festival, dont Catherine.

A découvrir
Superbus - Aeromusical
Superbus - Aeromusical
Blink-182 - Enema of the State
Blink-182 - Enema of the State
Lavigne (Avril) - Let Go
Lavigne (Avril) - Let Go