7/10Superbus - Aeromusical

/ Critique - écrit par Loic, le 11/06/2002
Notre verdict : 7/10 - Ne ratez pas le prochain arrêt ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 7 réactions

Si la scène française de punk pur et dur a toujours été riche, grâce à des groupes comme Oberkampf, ou Ludwig von 88, les groupes plus calmes, mélangeant pop et punk, un peu à la Blink 182, se font beaucoup plus rare. Surfant sur ce créneau encore libre, c'est par la grande porte que nous arrive Superbus, avec un premier album Aeromusical (produit par le chanteur de Silmarils, David Salsedo), promis à un bel avenir. Il faut dire que Superbus utilise des recettes ayant fait le succès de groupes américains, mais n'ayant jusqu'à présent jamais été utilisées en France.

Nous retrouvons ainsi dans la musique de Superbus des ambiances joyeuses plus proche d'une bande originale d'un bon navet à la American Pie que du "no future". Nous retrouvons donc naturellement des influences de Blink 182, dont l'intro de all the small thing est reprise note par note dans Superstar (comparez les deux morceaux, la ressemblance est frappante), mais aussi le grand No doubt de l'époque Tragic kingdom. Les points communs entre ces deux groupes sont nombreux, même si Superbus se prend moins au sérieux en nous offrant un petit coté festif très agréable rappelant par moment les champions du genre, j'ai nommé les Marcel et son orchestre. Ils ont tous les deux à leur tête une chanteuse, Gwen et Jennifer, toutes deux très jolies d'ailleurs, et ils enchaînent des tubes rocks imparables. Le Tchi-cum-bah de Superbus est déjà dans tous les esprits, comme l'a pu être Don't speak en son temps. Les autres chansons de Aeromusical sont (presque) de la même trempe que le single, avec une mention spéciale pour something wrong, la première chanson en anglais de l'album, qui pourrait servir à exporter ce groupe hors de nos frontières. Malgré tout, l'album s'essouffle vers les dernières chansons, même si l'album n'est pas très long (moins de 40 minutes).

Enfin, ne crachons pas dans la soupe, Aeromusical est un excellent premier album, qui n'annonce que des bonnes choses pour la suite. Espérons seulement que Superbus saura se détacher un peu plus de No Doubt, pour ne pas finir comme eux, incapable de retrouver le même succès à cause d'albums médiocres comme leur dernier Rocksteady machin-chose.

A découvrir
No Doubt - The Singles 1992-2003
No Doubt - The Singles 1992-2003
Superbus - Interview
Superbus - Interview
No Doubt - Tragic Kingdom
No Doubt - Tragic Kingdom