7/10Hologram de The Subs, plus qu'un hymne au Concorde

/ Critique - écrit par nazonfly (), le 28/03/2014
Notre verdict : 7/10 - De l'elektro I luv (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 4 réactions

En ce dernier vendredi de mars, nous vous présentons un groupe d'electro belge, The Subs qui nous offre un bien bel album avec ce Hologram.

La vie de critique est parfois parsemée d'étranges cailloux. Prenons The Subs par exemple. Un groupe belge d'electro. Ou d'electro belge. En tout cas basé à Londres. C'est par le détour du clip de Concorde que je les « découvre », enfin si on peut parler de découverte quand ce clip est présenté par la promo web directement dans ma boîte mail. Une electro entraînante, plutôt pop tout en restant assez sombre. Mais surtout un sujet complètement décalé : oui, Concorde parle du célèbre avion franco-britannique. Plus que de simplement l'évoquer, The Subs en fait un vibrant hommage chanté par une voix grave et désincarnée, en réalité celle de... Jean-Pierre Castaldi. Avouez que vous pouviez vous attendre à tout sauf à l'acteur français qui trimballe d'ailleurs sa gueule incroyable dans le clip tout aussi délirant puisque « basé sur un vrai rêve » (pour voir le clip, rien de tel que de cliquer ICI). Difficile ensuite de ne pas se laisser tenter par la plongée dans les douze titres de Hologram, servis dans une élégante pochette noire aux reflets métallisés sur laquelle trois bustes humaines semblent défier la pesanteur. Pour briser d'entrée le suspense insoutenable il nous faut dire que malheureusement le reste de l'album n'a pas ce côté complètement décalé du titre phare.


DR. Extrait de Trapped

Hologram n'est cependant pas un album linéaire. Sous des aspects bêtement electro où les beats nous entraînent avec eux dans un maelström envoûtant, il dévoile ainsi d'autres facettes de la personnalité de The Subs. La voix de Colonel Abrams sur Trapped apporte, par exemple, une chaleur soul qui se marie aussi bien avec les nappes electro qui structurent le morceau qu'avec les blips sautillants. Plus en retenue, Fly a ce côté intemporel, intangible qui hisse le morceau presque jusqu'au niveau de LA perle (ou la deuxième si on insiste avec Concorde) de l'album 27 : porté par les voix de Jay Brown et Danny Greene, le tube est une petite tuerie electro qui parvient à mêler dans un même mouvement spoken word, nappes éthérées, basses vrombissantes et beats sautillants pour nous faire planer et danser en même temps. Il faut dire que les occasions de se laisser aller à quelques pas sont plutôt rares dans un album plutôt fait pour transporter l'auditeur comme avec l'étonnante Live in a dream qui utilise, entre autres, la voix de Selah Sue pour la déstructurer et la traiter comme un instrument et fabriquer ainsi un morceau complètement indansant (ou adansant?) mais qui fonctionne pourtant très bien !

Le reste nous semble moins notable mais reste néanmoins de bonne facture. Quelques très bons titres, un ensemble costaud. Mention bien pour Hologram de The Subs.

Point fort : le duo 27/Concorde so tasty !

Point faible : moins évident sur les derniers titres

Pour écoute, Trapped :

The Subs – Hologram

01. Enter the hologram
02. Trapped feat. Colonel Abrams
03. Live in a dream feat. Selah Sue
04. 27 feat. Jay Brown & Danny Greene
05. Concorde feat. Jean-Pierre Castaldi
06. Fly feat. Jay Brown
07. Cling to love feat. Jay Brown
08. The hand feat. Jay Brown
09. Under my skin feat. Jay Brown
10. The bottle feat. Danny Green
11. Hologram feat. Jay Brown
12. Exit the hologram

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : White crocodile et Fragile, deux EPs, deux univers, deux réussites