9/10Stupeflip, la troisième ère du Stup

/ Critique - écrit par nazonfly (), le 27/02/2011
Notre verdict : 9/10 - Crayon Titi (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 3 réactions

Stupeflip c'est pas n'importe quoi, ça fout l'feu fait l'fou, ça t'handicape quand tu l'as pas. C't'une construction mathématique, un truc pataphysique qui t'pique comme un aspic. En bref, ils ont pas évolué, c'est toujours la même chose. C'est pour ça qu'on les aime.

Planquez les grand-mères et les enfants, v'là Stupeflip qu'est de retour. Rappelez-vous en 2002, le titre Je fume pu d’shit passe et repasse à la radio, bientôt suivi par l'album Stupeflip. La France naïve d'alors découvrait une nouvelle ère, l'ère du Stup où les guitares, les scratchs et les boîtes à rythme s'affrontaient dans un bordel incroyable et vivifiant. En 2005, Stup religion est dans les bacs. Et ne fait pas un grand succès (la preuve, nous sommes incapables d'en dire un mot). On désespérait alors de retrouver King-Ju, Cadillac, Pop-Hip, MC Salo, Rascar Capac et les autres créatures issues de
Dangereux Dark Warrior
ces cerveaux fêlés. Six ans après, l'invasion continue avec
The hypnoflip invasion à la pochette rappelant les meilleurs moments des nanars fantastiques.

Pop-Hip est un Dieu de la musique

S'il faut ouvrir cette critique par la quintessence de l'album, il faut alors évoquer Pop-Hip, dont les géniales contributions sont les meilleurs morceaux de The hypnoflip invasion : Gaëlle et son rythme saccadé, idéal pour les boîtes de nuit, Ce petit blouson en daim qui mêle l'exquise profondeur de l'écriture à des sons dansants très goûteux, sans oublier bien sûr Le cœur qui cogne dont le refrain reprend l'épopée Corinne Charby à l'endroit même où la malheureuse s'était arrêtée. On se demande d'ailleurs pourquoi Pop-Hip, malheureusement apparemment décédé à la fin du disque, est considéré comme un problème majeur pour le CROU Stupeflip. Car Pop-Hip c'est le retour de la chanson pop des années 80 qui font toujours le bonheur des soirées d'anniversaire. Pop-Hip c'est le cool et le bien dans le même personnage.

Un truc pataphysique comme un aspic

À côté des chansons, que dis-je de l'œuvre de Pop-Hip, le reste de l'album est bien étrange. Stupeflip se contente de reprendre les recettes qui ont fait le succès du premier album : une musique aux influences punk, hip-hop et électro entrecoupée d'interludes jubilatoires et de ritournelles imparables. Les voix claquent sur fond de musique glorieuse et pompeuse sur Stupeflip vite !!!, les rythmes syncopés de Chack da Crou sont réhaussés de guitares crades, la mélodie de Hater's killah est un formidable écrin pour des paroles géniales : «
Rejoignez le sinobe pibouin
Stupeflip c'est pas n'importe quoi, ça fout l'feu fait l'fou, ça t'handicape quand tu l'as pas. C't'une construction mathématique, un truc pataphysique qui t'pique comme un aspic ». Stupeflip t'agrippe, t'atrappe et ne fait pas de sentiments.

37 ans toujours pucelle mais des yeux d'veau qui t'ensorcèle

Ça peut sembler être une bonne blague, mais Stupeflip profite, de ce nouvel album, pour développer un propos engagé qu'ils hurlent à la tête du monde : oui ils aiment les moches, les « monstres qu'ont pas besoin d'antivol » (Gem lé moch'), oui ils défendent les petits contre les costauds à l'école (Le spleen des petits). Autant de sujets de société que Jean-Luc Delarue aurait sûrement pu développer dans ses émissions de bon goût. Justement le bon goût chez Stupeflip est toujours aussi présent, qu'ils écrivent une chanson à la gloire de Mylène Farmer (Lettre à Mylène), qu'ils évoquent les crayons Titi (« un crayon avec une tête de Titi au bout ») ou qu'ils se créent une chanson à propos de l'entité démoniaque de La menuiserie.

Pour un « disque antérieur à 2999 », né dans l'univers étrange de Stupeflip, bourré d'odes à la religion du stup et de messages enregistrés à l'envers, The hypnoflip invasion est tout simplement le digne héritier de Stupeflip. Comme ils le disent eux-mêmes, « c'est toujours la religion du stup, ils ont pas évolué, c'est toujours la même chose. » Et c'est pour ça qu'on les aime. Le Stupeflip CROU ne mourra jamais.

Stupeflip – The hypnoflip invasion
01. Invasion
02. Stupeflip vite !!!
03. La menuiserie
04. Gaëlle
05. Chack da Crou
06. Le spleen des petits
07. Dangereux !!
08. Hater's killah
09. Strange pain
10. Gem lé moch'
11. Sinobe pibouin
12. 72.8 mhz
13. Ce petit blouson en daim
14. Dark warriors
15. Lettre à Mylène
16. Ancienne prophétie
17. Apocalypse 894
18. La mort à Pop Hip
19. Le coeur qui cogne
20. Keep the faith
21. Region est

A découvrir
Stupeflip - Stupeflip
Stupeflip - Stupeflip
Mass Hysteria - Contraddiction
Mass Hysteria - Contraddiction
Pleymo - Episode 2 : Medecine Cake
Pleymo - Episode 2 : Medecine Cake